Nos ancêtres les extraterrestres | Historia

Sérendipité

archimede a rencontre christophe colomb

Aristillus et Timocharis d'Alexandrie y accumulent les observations stellaires pendant un quart de siècle. Les coordonnées sont courbes. Le roi et la reine arrivent à Paris. Confrontation Image de soi. Jalons et mires Fonds A. Telle fut aussi l'opinion d' Anaxagore de Clazomènes vers - av. Pythéas, ayant observé des marées bien plus importantes que celles qui existent dans la Méditerranée , pensait que ces marées océaniques étaient causées par les corps célestes, en particulier par la Lune, mais il ignorait évidemment que le phénomène était dû à l'attraction gravitationnelle de ces corps.

Nos ancêtres les extraterrestres

Malheureusement les coffres contenant ces cartes sombrèrent pendant le passage de la Bérézina du 26 au 29 novembre César ordonna également un levé cartographique de l'empire romain. IL est remplacé dans sa charge par Jean-Baptiste Colbert Le centre était occupé par la mer Egée et la périphérie par l'océan. Les Impériaux envahissent la Bourgogne.

Les protestants reçoivent, pour 6 mois, des places de sûreté en Guyenne et Languedoc. Ordonnance de Blois réformes judiciaires. Traité de Fleix entre catholiques et protestants. Sa mère, Catherine de Médicis, voulant le marier à Élisabeth Iere. Le calendrier grégorien est adopté. Henri de Guise , dit "le Balafré", reconstitue la Sainte Ligue. Rencontre entre Catherine de Médicis et le duc de Guise à Épernay.

Le calvinisme est interdit en France et Henri de Navarre est déclaré inapte à la succession. Le pape Sixte Quint excommunie Henri de Navarre. Après avoir été condamnée à mort par le parlement anglais, Marie Stuart veuve de François II est décapitée.

Henri de Navarre remporte, face aux catholiques, la bataille de Coutras. Mort du prince Henri de Condé. Le duc de Guise entre dans Paris et se fait acclamer. Journée des barricades à Paris. Les protestants sont de nouveau mis hors la loi et le duc de Guise est nommé lieutenant général du royaume. Débuts des états généraux à Blois. Le cardinal de Guise frère du duc est assassiné. Après ces meurtres, Paris se déchaîne et la déchéance du roi est proclamée.

Catherine de Médicis meurt à Blois. Entrée de Mayenne à Paris. Le roi et le béarnais se retrouve à Plessis-lès-Tours. Mayenne attaque Tours mais est repoussé par les protestants.

Le roi fait appeler Henri de Navarre à son chevet et le reconnaît comme successeur tout en lui demandant de revenir au catholicisme. Le roi meurt dans la nuit. Levée du siège de Paris.

Entrée du roi à Dieppe. Henri IV tente en vain des assauts contre Paris. Le roi fait son entrée à Tours. Début du troisième siège de Paris. Mort du cardinal de Bourbon qui avait été reconnu roi par les ligueurs et qui était retenu prisonnier. Les troupes de Mayenne, appuyées par celles du duc de Parme, approchant de Paris, Henri IV décide de lever le siège de la ville.

Prise de Noyon par les royaux. Début du siège de Rouen. Combats à Aumale entre les royaux et les Espagnols conduits par Alexandre Farnèse. Les royaux lèvent le siège de Rouen.

Mort de Farnèse à Arras des suites de blessures. Début des états généraux de la Ligue à Paris sous la présidence du duc de Mayenne. Cet acte va réconcilier le roi avec les parisiens. Lyon se révolte contre la Ligue et ouvre les portes aux royaux. Sacre de Henri IV à Chartres. Entente secrète entre le roi et Brissac gouvernement de Paris pour faire entrer les troupes royales dans Paris. Entrée de Henri IV à Paris. La population acclame le roi. Un Te Deum est chanté dans la cathédrale Notre-Dame.

Les troupes espagnoles hommes quittent la ville. Jean Chastel est exécuté. Les Jésuites sont expulsés de Paris. Cambrai capitule devant les Espagnols. Prise de Calais par les Espagnols. Les Espagnols prennent Amiens. Henri IV, en compagnie de Mayenne, reprend Amiens. Début de la campagne de Savoie. Marie de Médicis débarque à Marseille. Le roi rejoint la nouvelle reine à Lyon.

Traité de Lyon avec le duc de Savoie. Les possessions savoyardes de la rive droite du Rhône sont rattachées à la France. De plus, le duc de Savoie verse une grosse indemnité de guerre. Le roi et la reine arrivent à Paris. Le maréchal de Biron est exécuté pour trahison. Jacques Ier, fils de Marie Stuart, lui succède. Les jésuites sont autorisés à revenir en France. Déclaration royale qui rend héréditaires les offices de juridiction et de finance moyennant une nouvelle taxe.

Les deux hommes seront graciés par le roi. Attentat manqué contre Henri IV. Mort de Jean-Guillaume, duc de Clèves, sans héritier direct. Il ira ensuite rejoindre à Milan les ennemis du roi de France. Couronnement de Marie de Médicis dans la basilique Saint-Denis. Supplice de Ravaillac 12 juillet: Concini entre au conseil des Finances 17 octobre: Démission de Sully 30 avril: Révolte de la noblesse Condé, Longueville, Mayenne, Vendôme, etc Le parlement proclame la majorité du roi 27 octobre: Ouverture des états généraux.

Nouvelle rupture avec les grands. Paix de Loudun entre le roi et les princes. Arrestation de Condé au Louvre. Concini est assassiné en arrivant au Louvre sur ordre du roi.

Exil de Richelieu à Avignon. Bataille de la Montagne Blanche. Luynes est nommé connétable. Le roi reprend la lutte contre les protestants. Mort du duc de Luynes. Victoire royale à Riez sur les protestants. Prise de Royan par les troupes du roi. Richelieu est nommé cardinal. Traité de Montpellier avec les protestants. Le marquis de Vieuville devient ministre dirigeant.

Richelieu entre au conseil du roi. Arrestation de La Vieuville. Le marquis de Coeuvres entre dans la Valteline. Assemblée des Églises protestantes à Millau. Une nouvelle paix est signée à Paris avec les protestants qui sont amnistiés mais qui doivent démolir leurs forts. Édit du roi contre les duels. Exécution de Chalais, à Nantes. Richelieu est nommé surintendant de la Navigation et du Commerce. Richelieu bloque la ville sur terre comme sur mer en faisant construire des murailles et une immense digue.

Richelieu tente, sans succès, un coup de force contre la porte Maubec de La Rochelle. Seconde flotte anglaise devant La Rochelle.

Entrée du roi dans La Rochelle. Prise de Privas par le roi cité huguenote du Vivarais. De plus, ils perdent leurs places de sûreté. Entrée du roi en Savoie. Le 17, prise de Chambéry. Prise de Mantoue par les impériaux. Trêve de Rivalte avec les impériaux. Grave maladie du roi à Lyon dysenterie. Journée des Dupes au palais du Luxembourg. Le roi va rendre visite à sa mère qui veut éliminer Richelieu. Ce dernier fait son apparition pour plaider sa cause. Le roi choisit de garder Richelieu comme principal ministre.

Traité de Bärwald avec le roi de Suède. Premiers numéros de la Gazette de Théophraste Renaudot Le duc de Nevers prend possession du Montferrat et de Mantoue. Victoire du roi de Suède, Gustave-Adolphe, à Breitenfeld contre les impériaux. Exécution du maréchal Louis de Marillac en place de Grève sous prétexte de malversations.

Révolte du duc de Montmorency, gouverneur du Languedoc. Victoire royale à Castelnaudary. Montmorency est fait prisonnier. Exécution de Montmorency à Toulouse. Bataille de Lützen entre Suédois, alliés des Français, et Impériaux. Le roi de Suède, Gustave-Adolphe, meurt au combat. Arrestation de Chateauneuf, garde des Sceaux qui a conspiré contre Richelieu. Alliance de Francfort avec la Suède. Charles IV de Lorraine est dépossédé de ses États.

Assassinat de Wallenstein duc de Friedland par les hommes de Ferdinand II de Habsbourg qui se méfiait des ambitions de son allié.

Cette exécution, provoquée par Richelieu , suscita une vive émotion dans tout le royaume. Défaite suédoise à Nordlingen. Traité de Paris avec la Hollande. Traité de Compiègne avec la Suède. Victoire française à Rohan contre les impériaux.

Les Espagnols prennent Corbie, dans la Somme. Les Impériaux envahissent la Bourgogne. Les Français reprennent Corbie. Insurrection des croquants en Périgord.

Les Français prennent La Capelle. Exil du père Caussin, confesseur du roi, qui blâmait la politique de Richelieu. Prise de Brisach par Bernard de Saxe-Weimar. Mort obscure de Bernard de Saxe-Weimar. La répression fût très dure et nombre de révoltés furent pendus. Victoire navale anglo-hollandaise sur les Espagnols au large de Douvres. Prise de Turin par les Français. Alliance avec les Portugais. Édit limitant le droit de remontrance du parlement. Victoire française de Wolfenbuttel sur les Austro-Bavarois.

Défaite royale dans les bois de la Marfée contre les troupes du comte de Soissons qui périt au cours du combat. Mazarin reçoit le chapeau de cardinal. Victoire de Guébriant à Kempen sur les Impériaux.

Début du siège de Perpignan contre les Espagnols. Arrestation de Cinq-Mars qui est incarcéré dans la citadelle de Montpellier. Mort de Marie de Médicis à Cologne. Capitulation espagnole à Perpignan. Exécution à Lyon de Cinq-Mars et de Thou. Mort de Richelieu à Paris. Déclaration du roi sur la future Régence qui est confiée à un conseil de sept membres. Baptême du Dauphin Louis à Saint-Germain.

Cabale des Importants pour se débarrasser de Mazarin. Échec de Turenne à Marienthal. Édit du tarif taxe sur les marchandises entrant dans Paris. Échec de Condé à Lerida Catalogne. Lors du lit de justice, Omer Talon, avocat général au parlement de Paris, condamne la politique menée par la monarchie.

Déclaration de renouvellement de la paulette taxe annuelle payée par les magistrats et qui leur garantit la propriété de leur charge. Déclaration royale approuvant certains des 27 articles. Victoire de Condé à Lens. Arrestation de Pierre Broussel conseiller au parlement de Paris.

En apprenant cela, la population de Paris se révolte. La régente décide de libérer Broussel. Départ de la Cour pour Rueil. Signature des traités de Westphalie. Retour de la Cour à Paris. Départ de la reine et de ses fils pour Saint-Germain Février-mars: Blocus de Paris par le prince de Condé. Combat de Charenton et victoire de Condé sur les frondeurs. Paix de Rueil où la reine promit une amnistie générale. Arrestation de Condé, Longueville et Conti sur ordre du roi.

Campagne royale en Normandie et en Bourgogne contre les frondeurs. Encouragée par la duchesse de Longueville princesse de Condé , la Guyenne se soulève. Capitulation de Bordeaux assiégée par les troupes royales. Celui-ci marchait vers Paris pour libérer les princes. Fuite de Mazarin hors de Paris. Libération des princes et exil de Mazarin.

Traité entre Condé et les Espagnols qui lui promettent armes et troupes. Le parlement enregistre une déclaration royale qui accuse Condé de rébellion et de trahison. Bataille de Bléneau entre les troupes royales et celles de Condé. Condé rejoint les Pays-Bas espagnols. Retour du roi à Paris. Une amnistie est proclamée. Arrestation du cardinal de Retz qui avait participé à la fronde.

Retour de Mazarin à Paris. Naissance de Marin Marais. Échec de Turenne à Valenciennes. Prise de Mardick par Turenne. Siége et prise de Dunkerque par les Français. Turenne remporte la bataille des Dunes contre les Espagnols aidés par Condé. Séjour de la cour à Lyon. Entrevue avec les savoyards pour une éventuelle union du roi avec sa cousine Marguerite de Savoie. Soumission de Condé devant le roi. Mort de Mazarin à Vincennes.

A la demande du roi, le surintendant Nicolas Fouquet offre une fête somptueuse dans son château de Vaux-le-Vicomte près de Melun.

Fouquet est arrêté à Nantes par les mousquetaires sur ordre du roi. IL est remplacé dans sa charge par Jean-Baptiste Colbert Naissance du Grand Dauphin à Fontainebleau.

Rachat de Dunkerque aux Anglais. Première représentation du Tartuffe de Molière. Fouquet est enfermé dans la citadelle de Pignerol. Il y mourut en Avènement de son fils, le jeune Charles II âgé de quatre ans.

Première représentation du Misanthrope de Molière. Édit qui crée la charge de lieutenant général de police. Gabriel Nicolas de La Reynie fût le premier. Les Français prennent Tournai. La France occupe la Franche-Comté. Archimède — av. Il ouvre la voie au calcul intégral par sa méthode d'exhaustion, qu'il applique à la quadrature des paraboles et au calcul du volume de la sphère. Il jette les bases de la statique par son étude des machines simples. Selon Strabon , Cratès de Mallos v.

Avec de légères variantes suivant les auteurs, les zones glacées sont situées au-delà des cercles polaires et la zone torride entre les tropiques. Cette théorie fut adoptée par Aristote av. Hérodote vers av. Le monde connu occupe une surface restreinte de la sphère terrestre aussi Strabon considère qu'il est plus pratique, compte tenu de la dimension que devrait avoir la sphère pour que soient figurés les détails de la géographie, de le représenter sur une surface plane, sur une carte géographique [ 26 ].

À la suite de Dicéarque , Strabon considère qu'il est légitime d'utiliser pour le repérage en longitude et latitude, un canevas rectangulaire [ 27 ]. Ératosthène de Cyrène — av. Il introduisit la notion d' obliquité de l'axe de rotation terrestre.

Il est le véritable fondateur de la géodésie. En effet, il détermina le périmètre de la Terre par une méthode géodésique qui porte maintenant son nom. Le principe de sa méthode pour mesurer la longueur d'un degré à la surface de la Terre fut employé jusque dans les temps modernes. Les deux stations considérées par Ératosthène étaient Alexandrie et Syène Assouan.

Pour déterminer cet angle, Ératosthène a pu mesurer l'ombre projetée par l'obélisque dressé devant la bibliothèque d'Alexandrie, et comparer la longueur de cette ombre à la hauteur de l'obélisque, qui devait lui être connue.

Quoi qu'il en soit, il trouvait pour la circonférence de la Terre la valeur de stades égyptiens. En admettant que le stade égyptien vaut ,5 mètres, on aboutit à une valeur de kilomètres [ 29 ]. Une détermination ultérieure du périmètre de la Terre, faite par Posidonius ou Poseidonios d' Apamée avant notre ère , fut nettement moins précise.

Posidonius trouva seulement stades, c'est-à-dire kilomètres. Il utilisait la méthode d'Ératosthène appliquée à l' arc de méridien entre Alexandrie et Rhodes , dont il estima la distance par le temps que prenait le trajet naval à la vitesse de croisière normale d'une galère.

La valeur erronée de Posidonius a joué un rôle important, puisqu'elle fut adoptée par Claude Ptolémée et parvint ainsi jusqu'à la Renaissance. Elle semble avoir influencé la décision de Christophe Colomb de rejoindre l'Asie en naviguant vers l' Ouest d'après Michel Lequenne, on ne sait si Christophe Colomb voulait aller précisément vers l'Inde.

En effet, selon les estimations de l'époque basées sur la valeur de la circonférence terrestre, l'Inde se situait seulement à 70 stades environ 11 kilomètres à l'Ouest des côtes européennes.

Cet épisode de l' Histoire chinoise ne constitue pas seulement un fait divers dramatique, car la destruction d'observations astronomiques accumulées en Chine tout au long de nombreux siècles avant l'autodafé en question est encore perçue de nos jours comme une perte irréparable pour l' astronomie et la géodésie.

L'astronome Hipparque , dont on a déjà signalé le célèbre catalogue d'étoiles , naquit à Nicée peu après la mort d'Ératosthène, en Bithynie actuellement la ville turque d' Iznik. Il fournissait les positions de nombreuses étoiles dans un système de coordonnées équatoriales, l'ascension droite et la déclinaison.

Il semble avoir fait la plupart de ses observations à Rhodes et à Alexandrie. C'est cette dernière cité qui héritera de ses méthodes et de ses résultats, dont Ptolémée fera la synthèse. La comparaison des positions de certaines étoiles avec celles relevées plus tôt par Eudoxe et Timocharis lui fit découvrir l'important phénomène de précession des équinoxes , auquel le nom de Hipparque reste attaché depuis lors.

Ce phénomène joue un très grand rôle en astronomie et en géodynamique. Cela correspond approximativement à une vitesse de déplacement sur l'écliptique de 50" par an. Celle-ci représente l'inclinaison de l'axe des pôles sur l'écliptique, c'est-à-dire l'obliquité de la Terre. Hipparque semble avoir eu davantage le goût des observations astronomiques précises que celui des spéculations philosophiques et théoriques.

On sait aussi qu'il n'a jamais souscrit à l'hypothèse héliocentrique d' Héraclide du Pont ni à celle d' Aristarque de Samos [réf. Celle-ci fut défendue, du vivant de Hipparque, par l'astronome babylonien Séleucos de Séleucie. Parmi les travaux d'Hipparque, on doit encore citer la théorie des mouvements excentrés du Soleil et la Lune, dont le calcul est rendu possible par sa théorie des épicycles , la réduction parallactique des observations au centre de la Terre, l'utilisation de la projection stéréographique dont il fut probablement l'inventeur, les premières déterminations de longitudes au moyen d'éclipses de la Lune, l'invention ou du moins le perfectionnement de la trigonométrie et la publication d'une table des cordes.

Les tables d'Hipparque seront utilisées et perfectionnées par Ptolémée [ 30 ]. Elles n'évolueront guère ensuite, sauf l'adjonction d'un huitième climat [ 31 ] par Théon d'Alexandrie [ 32 ]. Ces tables, très bonnes, ne seront dépassées en précision que dix-sept siècles plus tard par celles de Johannes Kepler. Pour Hipparque, la Terre est évidemment sphérique, la longueur de la circonférence étant celle déterminée par Ératosthène, mais légèrement corrigée pour valoir stades.

Cela fait stades au degré, contre ,44 pour Ératosthène et pour Posidonius , cette dernière mesure ayant sans doute été effectuée après la mort de Hipparque. Il introduit l'observation systématique du passage du Soleil au méridien, détermine la durée de l' année tropique à , jours solaires moyens , ainsi que celle des saisons. C'est le calendrier julien , qui possède comme particularité essentielle d'avoir une année fixée à ,25 jours.

Abstraction faite de la réforme somme toute mineure à laquelle fit procéder le pape Grégoire XIII en , c'est le calendrier que nous connaissons encore de nos jours. César ordonna également un levé cartographique de l'empire romain. Menelaos , un astronome d'Alexandrie, écrit vers 80 de notre ère un traité intitulé Les Sphériques. Les trois livres de cet ouvrage parvenus jusqu'à nous traitent des triangles sur une sphère. On sait aussi que vers la fin du premier siècle ou au début du second, Marinus de Tyr a dressé une carte géographique selon un canevas rectangulaire de parallèles et de méridiens inspiré de celui de Dicéarque.

Celle-ci constitue l'apogée de la science greco-romaine. Par la suite, cette dernière connaît une stagnation puis un rapide déclin en Europe chrétienne. En effet, la période après Ptolémée se caractérise davantage par des commentaires sur les textes anciens que par des idées nouvelles.

Dans Christ faisant éclore les pains, il y a Gutenberg faisant éclore les livres. Aussi, modification immédiate dans le phénomène humain. Chose frappante à énoncer, la science rêvait, la poésie agit.

Avec un bruit de lyre, le penseur chasse la férocité. Le genre humain va enfin ouvrir le livre tout grand. Quelle niaiserie donc que celle-ci: Qui dit poésie dit philosophie et lumière. Or le règne du livre commence. Augmentez le lecteur, vous augmentez le livre. Qui oserait nier ceci? Voilà le binôme intellectuel. Le premier poète qui arrive, arrive au sommet. Vous monterez après lui, aussi haut, pas plus haut.

Shakespeare change-t-il quelque chose à Sophocle? Molière ôte-t-il quelque chose à Plaute? Même quand il lui prend Amphitryon , il ne le lui ôte pas. Figaro abolit-il Sancho Pança? Les nouveaux venus respectent les vieux. On se succède, on ne se remplace point. Le beau ne chasse pas le beau. Saint-Simon dit je cite ceci de mémoire: Les transformations de la poésie ne sont que les ondulations du beau, utiles au mouvement humain. Le mouvement humain, autre côté de la question, que nous ne négligeons certes point, et que nous examinerons attentive ment plus tard.

De Phidias à Rembrandt, il y a marche, et non progrès. Les fresques de la chapelle Sixtine ne font absolument rien aux métopes du Parthénon. Cela ne se dépasse plus. De là vient la certitude des poètes. Exegi monumentum , dit Horace.

Imsges: archimede a rencontre christophe colomb

archimede a rencontre christophe colomb

Les écarts observés sont une manifestation de la déviation de la verticale. A moins que ça ne soit une belle plante et son amoureux, ce qui semblerait plus logique en ce merveilleux jour de février.

archimede a rencontre christophe colomb

En effet, quelque temps auparavant, Arago avait écrit au Dey d'Alger pour l'informer de l'arraisonnement illégal de son bateau et de la mort de l'un des lions destinés à l'Empereur. C'est pourquoi la carte gnomonique est très utile pour la navigation quand elle est utilisée avec la carte de Mercator. En effet, la dilatation des gaz parfaits ne sera étudiée qu'après par Louis Joseph Gay-Lussac Saint-Léonard de Noblat, 6 décembre - Paris, 9 mai , X

archimede a rencontre christophe colomb

Absurde Médecine Relations collègue - collègue. En juillet, bataille de Montlhéry où Charles, fils du duc de Bourgogne, domine les troupes archimede a rencontre christophe colomb. Deux comédiens jouent une pièce lorsqu'ils trouvent sur scène une bombe à retardement. Paradoxe Sur la Recherche. Catherine de Médicis, sa mère, prend la régence. On fit comparaître les quatre dignitaires: