amitie-rencontre Saone et Loire

Marathon du Charolais

rencontre gueugnon 71

Après 3 sprints et 4 côtes de niveau 4, la ligne d'arrivée à Gueugnon est située sur le quai de l'Europe [ 35 ]. Il apporta de nombreuses améliorations pour le bien-être des habitants mais défendit toute sa vie le droit des ouvriers et une société plus juste. Le nouveau gérant poursuivit le développement entrepris par ses prédécesseurs. Cela fut fait avec un 2 à 0 contre le Red Star. Dès l'âge de 19 ans, avec l'expérience des grandes grèves de à de la région, le jeune homme prit conscience de la profondeur des injustices mais aussi la force des prolétaires lorsqu'ils s'unissent et s'organisent pour agir ensemble. Gueugnon accédait enfin à la première division et cette fois-ci les finances le permettaient.

Menu de navigation

La couche exploitée de calcaire bleuâtre calcaire à gryphées a une épaisseur de plusieurs mètres. Loads of downloads to get your game going with a zing! Les 17 et 18 mars prochains tous les regards seront tournés vers le circuit de Gueugnon Sainte-Radegonde Alcock ayant emporté avec lui ses secrets de fabrication, l'usine revint aux productions traditionnelles. Gueugnon a vécu, à cette époque, une grande période de constructions collectives et individuelles. Déjà décoré de la Légion d'honneur, il allait être promu au grade de commandeur lorsqu'il décéda brusquement, à Paris, le 14 juillet

La rivière morvandelle, qui descend des étangs d' Arnay-le-Duc , traverse la ville du nord au sud. La ville de Gueugnon a pu se développer sur les deux plaines s'étirant des rives de l'Arroux: Dans cette partie de son parcours gueugnonnais, la rivière reçoit peu d'affluents si ce n'est, sur la rive droite, les ruisseaux descendus des pentes encaissées de La Chapelle-au-Mans: La rive gauche compte beaucoup moins d'affluents avec les trois seuls ruisseaux du Gorat , Baulon ou Robolin et de Clessy.

Les mosaïques de Bois du Breuil et des Essanleys s'incrustent dans celles des prés et des cultures qui s'avancent presque jusqu'au rives de l'Arroux. Sur la ville même de Gueugnon, le point le plus haut se situe au Bois de la Couche au Chevalier plus précisément allée des Charmilles avec mètres tandis que le point le plus bas se trouve à La Fourrier au bord de l' Arroux plus précisément derrière le magasin Intermarché avec mètres.

Gueugnon est limitrophe à 7 communes. Ces communes sont de petits villages ne comptant que quelques centaines d'habitants. Signalons que Rigny-sur-Arroux , bien que faisant partie du canton de Gueugnon , possède un code postal différent du fait de son rattachement au centre postal de Digoin.

Gueugnon est soumis à un climat qui se caractérise par une forte dominante des vents d'ouest générateurs de pluies du type océanique. C'est cette pluie qui, lorsqu'elle tombe régulièrement à certaines époques de l'année à l'automne et au début du printemps assure la pousse luxuriante de l'herbe destinée au bétail. En hiver, par temps froid et sec, la bise venue du Morvan au nord souffle et s'engouffre dans les couloirs naturels dont le val de l' Arroux fait partie, ainsi il n'est pas rare d'avoir de fortes gelées.

Quant au vent de sud, il s'engouffre dans ce même couloir naturel dans le sens inverse depuis Digoin remontant jusqu'au Morvan. Le vent d'est ne souffle que très rarement dans l'année. La plaine du val de l'Arroux connaît un climat aux températures adoucies par la présence des collines et plateaux bordiers et peut-être aussi par le rayonnement ambiant de la ville de Gueugnon. La vallée de l' Arroux sur le territoire de Gueugnon est constituée de sables et cailloutis peu altérés constitués par le limon ou plus généralement par du sable fin.

Le parcours de l'Arroux est entouré d'une ceinture de grès rouge saxonien et d' argiles de couleurs rougeâtres ou verdâtres associés à des conglomérats contenant des galets de granit et de schistes anciens notamment sur les hauteurs bordant la rive droite. Ces affleurements schisteux sont discontinus, masqués sur d'assez larges surfaces par les alluvions de pliocène et du quaternaire. Sur la partie est du territoire de Gueugnon, nous découvrons une zone de marnes et de calcaires à bélemnites de 50 à 60 mètres de profondeur qui s'étend ensuite largement sur les communes d' Oudry , Clessy et Marly-sur-Arroux.

La couche supérieure est composée de calcaires compacts de peu d'épaisseur formant un escarpement sur le flancs des collines liasiques avec de grands fossiles. Au milieu, apparaît une épaisseur en pourtours de marnes jaunes micacées peu fossilifères. La couche inférieure est composée de calcaires fossilisés pétris de bélemnites renfermant de nombreux nodules de phosphate de chaux. Ces derniers ont d'ailleurs été exploités dans les fours à chaux de Clessy. On découvre également de petites zones d'éboulis à proximité du Breuil , sur la partie sud-ouest de la commune.

Ces dépôts proviennent des altérations sur place des failles jurassiques qui recouvrent les plateaux et tapissent les pentes. Le calcaire disparu, les silex sont restés. Les uns sont demeurés sur les plateaux, les autres ont glissé le long des pentes.

On y trouve un mélange de failles jurassiques et de silex crétacés qui témoignent de l'importance des ablations survenues dans la région. La nature des éléments qui constituent les sables et les cailloutis est variable. Elle dépend essentiellement de la géologie des terrains qui forment la bordure: Au sud-est de la commune peu près la limite avec la commune de Clessy, existe une zone de calcaire jaunâtre miroitant, compact avec débris d'entroques, très exploitée depuis l'époque gallo-romaine jusqu'en On découvre de la barytine , de la calcédoine et du jaspe un peu partout dans la vallée de l' Arroux , de la calcite et du quartz sur les hauteurs délimitant la limite de la commune avec celles de Clessy et Chassy également Rigny-sur-Arroux pour le quartz et bien sûr du silex sous forme de nodules en quantité importante.

Dans la vallée de l' Arroux , on trouve de magnifiques portions de bois fossilisés. La plupart de ces bois sont des cordaïtes , qui étaient des arbres de grande taille 35 à 40 mètres de hauteur. Leur tige, recouverte d'une écorce lisse était creuse au centre. Les branches portaient à leurs extrémités des touffes de feuilles ovales et rubanées, à nervures parallèles.

Ils appartenaient à la flore du primaire. La flore fossile de la région de Gueugnon compte une quarantaine d'espèces répertoriées. On trouve beaucoup de fossiles dans la carrière bleue de Clessy. La couche exploitée de calcaire bleuâtre calcaire à gryphées a une épaisseur de plusieurs mètres.

On retrouve cette assise calcaire à Marly-sur-Arroux où on trouve également du calcaire à bélemnites très fossilifères et à Oudry. Le Vieux-Fresne , au sud de Gueugnon, occupe la plate rive gauche, non inondable ordinairement, de l' Arroux. En , des pelleteuses mettent au jour un premier four de potier gallo-romain et un superbe vase décoré. Cependant, malgré plusieurs fouilles archéologiques et des prospections magnétiques, l'emplacement des potiers du Fresne et leurs habitations restent inconnus.

On pense que la fabrication de céramique de couleur grise qui s'est poursuivie dans la vallée de l'Arroux pendant le Moyen Âge aurait son site de production à Gueugnon. En effet, il a été trouvé sous le niveau romain des fragments d' urnes montées à la main, des jattes carénées noires, des chenets tête de bélier qui sont de facture gauloise-éduenne.

Les céramiques sigillées de couleur rouge-orangée , imitées des productions italiques et de la Gaule du Sud sont alors produites sous formes de vases moulés à décors et de vases tournés et signés. Les céramiques à couverte métallescente imitant le bronze donnent lieu à la fabrication d'une grande quantité de gobelets à paroi fine ornés de guillochis, d'excisions ou d'applications de barbotine et de vases à déversoir en forme de tête de lion.

Cette même époque vit la fabrication de nombreuses statuettes en argile blanche Vénus, déesse-mère, animaux, etc.

Et ce fut ensuite le vide et l'oubli. Les copies de ces deux pièces archéologiques furent offertes le 17 septembre au président François Mitterrand lors d'une visite sur le site de Bibracte , près d' Autun. Or, comme autrefois, il n'y avait pas de pont sur l' Arroux en cet endroit, il fallait attendre le batelier et sa barque, il fallait, par conséquent, languir, gémir, geindre ou gueugner: Il faut le dire bien haut, cette explication relève de la plus haute fantaisie, puisque inventée de toutes pièces par le curé Chaumet en dans son registre de la paroisse.

Vouloir ainsi expliquer le mot Gueugnon par un mot même patois, lui ressemblant, c'est faire fi des actes officiels qui existent bel et bien. En , dans la charte de fondation du prieuré de Perrecy , Gueugnon est un petit village appelé Quininum.

Ce nom semble venir d'un ancien domaine rural gallo-romain appartenant à un riche propriétaire terrien nommé sans doute Quininus vraisemblablement contemporain des ateliers de potiers du Fresne. Gueugnon n'a pas conservé ce nom bien longtemps, de la même façon que le latin a été remplacé par le français comme langue parlée. Cette transformation n'a pas été brutale, mais au contraire étalée au cours des siècles et là, le patois a joué un rôle important. En , la grande enquête de l'intendant Bouchu précise que la paroisse de Gueugnon est formée de deux parties séparée par l'Arroux: Il y a donc eu deux enquêteurs: Enfin, sur les registres paroissiaux, les curés écrivent tantôt Gueugnon, tantôt Geugnon.

Petit à petit, avec les règles d'orthographe, c'est la forme Gueugnon qui s'est imposée. Le Sud du val d'Arroux fut longtemps sur la frontière qui séparait le royaume de France et son duché de Bourgogne du royaume d'Aquitaine.

Cependant Gueugnon n'a pas possédé, à l'époque féodale, de grands châteaux forts, genre forteresse ou castrum tels que ceux de certaines communes voisines Bourbon-Lancy, la Motte-Saint-Jean, Les Guerreaux avec Morillon, Grury avec Montperroux et Faulin bien que le territoire de Gueugnon fût partagé en plusieurs fiefs.

Il est par contre riche en mottes féodales notamment celles du Breuil et des Gachères et en maisons-fortes. Gueugnon ne comptait guère plus de habitants [réf.

On y trouvait le curé, le médecin, le chirurgien, l'apothicaire, le notaire royal, le procureur fiscal qui percevait les impôts, le bailli qui rendait la justice, l'huissier, un ou deux marchands et autant d'aubergistes. On y cultivait le chanvre qui servait à tisser la toile. Les saumons abondaient dans l'Arroux.

Il y avait des vignes et des vignerons dans les petits hameaux d'Essenlès, du Breuil, de la Contête, du Beurot et du Fresne, mais également des étangs eu Beutout, au Breuil, à Merculy, des moulins à Villecout, au Verne, au Beutout, au Beurot et au petit moulin.

Le village de Villecourt devait être le plus important et le devait à son site agréable sur un plateau dominant Gueugnon et l'Arroux. Le village du Breuil fut acheté par le noble seigneur Nicolas de Chargères, seigneur de Sapinières, au noble seigneur Charles de la Brosse.

Là s'élevait le château du Breuil. Le village de Merculy n'était peuplé que d'une poignée de laboureurs. Le village d' Essenlès , au sommet d'une colline assez élevée, offrait un château fort dominant la vallée de l'Arroux. Le village du Fresne tirait son nom d'une grande quantité de frênes qu'il y avait. C'était un petit village séparé du bourg de Gueugnon par la rivière.

Cela était peut-être dû au fait que plusieurs seigneurs se partageaient le bourg de Gueugnon, à savoir:. À son arrivée à Gueugnon en , Jean-Hector de Fay, marquis de la Tour-Maubourg , nouveau baron d'Essenlés, fit ériger en fief une partie de ses terres qui constituèrent la dernière partie du bourg de Gueugnon et qu'il nomma Villefay de son nom de famille. Il put alors percevoir un droit de péage sur l'Arroux, l'écluse du canal de la forge se trouvant sur ses terres. Quant au nom de Villefay, sa création arbitraire ne lui a pas permis de se pérenniser jusqu'à nos jours.

Par la réunion des bailliages d' Autun , Chalon-sur-Saône , Charolles et Mâcon , la Bourgogne du sud devint en , le département de Saône-et-Loire.

De la chute de l' Ancien Régime jusqu'au Second Empire , la démographie s'accrut, l'agriculture se développa, tandis que l'essor du Creusot et du bassin de Blanzy fit du département un des pôles de la révolution industrielle du pays. Modeste centre rural de quelques centaines d'habitants, Gueugnon allait sortir de son sommeil moyenâgeux et connaître de profondes transformations.

La construction d'un pont sur l'Arroux entre et , par Émiland Gauthey , aux abords immédiats des forges de Gueugnon en pleine modernisation permit d'accompagner le développement de la ville.

Jusqu'en , l'agriculture française, essentiellement de subsistance, connaissait un développement inégal face à une production industrielle qui ne représentait encore que la moitié de la valeur de cette production agricole.

Gueugnon comptait, en , habitants [réf. Les principales activités agricoles étaient l' engraissage du bétail, la culture des céréales , l'exploitation des bois et de la vigne qui perdait peu à peu du terrain jusqu'à disparaître par la suite dans la vallée de l'Arroux. Le sous-sol des environs immédiats de Gueugnon renfermait des mines de houille , de fer , de manganèse et de plomb. On trouvait également de vastes carrières de gypse , de pierre à bâtir ou de phosphate de chaux.

Gueugnon vers était devenu un carrefour entre la route départementale 8 reliant Bourbon-Lancy à Tournus et la route départementale 9 reliant Chalon-sur-Saône à Digoin , ce qui lui permit de se désenclaver et de pouvoir exporter la production de ses forges plus aisément. Durant les années et , Gueugnon connut un considérable accroissement de sa population.

Ainsi de nombreux quartiers sortirent de terres à une allure soutenue. Le grand quartier des Gachères construit pour loger les ouvriers des Forges vit le jour dès mais c'est dans les années et que fut réalisé l'essentiel des constructions de ce quartier. La numérotation des maisons survint en La très grande majorité des noms des rues actuelles et leurs numérotations datent de cette époque.

Les années furent une période insouciante pour la ville mais dure pour la population. Comme dans la continuité des années , les années furent donc des années de grands travaux.

En effet, la situation était préoccupante: En , un cinéma fut construit afin de remplacer le cinéma ambulant. Le 3 septembre , les affiches de mobilisation furent placardées sur les portes de la mairie. Pendant plusieurs mois, le front resta bloqué durant la drôle de guerre. Quant aux déportés, Gueugnon, là aussi, paya un lourd tribut puisque 25 Gueugnonnais et Gueugnonnaises, dont le maire Félix Aulois , furent déportés la plupart à Neuengamme , dont neuf ne revinrent jamais, et quatre ont été emprisonnés par la Gestapo, dont Georges Joyeux , futur maire de Gueugnon [réf.

Durant la totalité de la guerre 49 Gueugnonnais et Gueugnonnaises sont morts pour la France. Gueugnon fut libérée le 6 septembre par les chars de la 1 re armée sous le commandement de Lattre de Tassigny. Durant cette période, Gueugnon ne différait guère du reste de la France: Au cours de cette phase de croissance et de mutation, les affrontements politiques furent nombreux.

À Gueugnon, la majorité municipale conduite par M. Gueugnon a vécu, à cette époque, une grande période de constructions collectives et individuelles.

Les finances de la commune étaient presque entièrement consacrées à ces travaux et aux aménagements nécessaires: Afin de traiter les gisements d'uranium de Grury, une usine fut construite entre et sur la route de Rigny-sur-Arroux. Une partie de son activité fut transférée en à l'usine des Bois Noirs, dans la Loire , et l'usine fut fermée en Après plusieurs mandats, M. Joyeux passa la main en à M. Celui-ci décéda brusquement en , avant le terme de son mandat. Le docteur vétérinaire Albert Nageotte lui succéda pendant deux mandats.

Quand la crise toucha les Forges à partir du milieu des années et surtout au début des années , Gueugnon souffrit bien réellement. Gueugnon qui n'avait jusqu'alors jamais cessé de croître connut à cette époque une baisse sans précédent de sa population: Albert Nageotte céda à son tour le fauteuil de maire à M. À l'issue du premier tour, M. Élu également conseiller général du canton de Gueugnon , il siège en tant que vice-président du conseil général de Saône-et-Loire , 12 e vice-président chargé de l'éducation et des collèges et vice-président de la commission éducation, jeunesse et sports [ 1 ].

Lors des municipales de , 4 listes s'affrontaient: Alain Bailly s'étant ensuite retiré [ 2 ]. Le second tour du scrutin vit ainsi une triangulaire entre les 3 listes qui se maintinrent.

Les Forges de Gueugnon sont à l'origine du dynamisme économique de la ville. L'histoire de la commune s'est souvent confondue avec celle de ses forges. En effet, la population de la ville a progressé au rythme de ses établissements industriels qui lui assuraient à l'époque la prospérité.

Les travaux de construction débutèrent en et la manufacture fonctionna à partir du printemps avec une dizaine d'ouvriers. Composée d'un haut-fourneau double, d'une forge et d'une fonderie, elle produisait de la fonte et du fer marchand en barres pour les cloutiers foréziens.

Le marquis étant décédé en à Gueugnon et inhumé dans l'église paroissiale , ses terres bourguignonnes échurent à son petit-fils Augustin Jean Louis Antoine Duprat comte de Barbançon. Celui-ci ne vint jamais à Gueugnon. Ses biens furent confiés à des hommes d'affaires, plus soucieux de leur fortune personnelle que de celle du comte.

Un Anglais, Michel Alcock , essaya de produire de l'acier à partir du fer de Villefay. Mais après trois années de travaux préparatoires, ses associés financiers, et les régisseurs du comte s'efforcèrent de le chasser et arrivèrent à leur fin en Alcock ayant emporté avec lui ses secrets de fabrication, l'usine revint aux productions traditionnelles. L'affaire fut alors confiée à des affairistes: La gestion fut désastreuse. Jean-Baptiste Perrot, né en , était issu d'une ancienne famille autunoise.

Il épousa Marie Bordat en , dont il eut six enfants qui firent souche. Pourvu d'un office Conseiller du Roy , il était également marchand de vins et de bois lorsqu'il se rendit acquéreur des Forges de Gueugnon en S'il en devenait le propriétaire, Perrot ne pouvait être l'exploitant des Forges puisque la manufacture avait été affermée à Carrouges des Bornes et sous-affermé par celui-ci à la société Renault de Larive. L'usine se remit au travail. On sait qu'elle travailla pour les armées, en collaboration avec les Forges de Perrecy elles aussi achetées par Perrot, en fabriquant des boulets et en fournissant de la fonte à la nouvelle usine métallurgique du Creusot dirigée par Michel Ramus.

C'est aussi durant cette période qu'eurent lieu les premières grèves à Gueugnon, en et Jean-Baptiste Perrot décéda en Ceux-ci durent faire face aux nouvelles techniques industrielles importées d'Angleterre.

Aussi commencèrent-ils à moderniser l'entreprise: Ne voulant pas d'une mono-industrie, ils installèrent aussi des tanneries et des ateliers de cloutiers. Après la crise de la métallurgie en Saône-et-Loire de , il ne resta que quatre usines: En , Gueugnon était spécialisé dans la fabrication de feuillards pour cercles de tonneaux et de verges pour la clouterie et la tréfilerie. Ces produits étaient très recherchés et les Forges ne pouvaient répondre à toutes les demandes.

Sous l'effet de la concurrence anglaise dont les méthodes nouvelles amenèrent de grands changements dans le commerce des métaux et dans la gestion des établissements, les Forges qui occupaient 80 personnes, périclitèrent et s'acheminèrent vers une fin inéluctable. Les descendants de Jean-Baptiste Perrot, Denis Perrot et Jean-François Simonnot, étaient plus des financiers que des maîtres de forges et face au déclin des forges de Gueugnon, ils choisirent de vendre l'usine, en , à la société Campionnet et Compagnie qui exploitait déjà l'usine du Verdrat à Mornay , laquelle ferma en Campionnet et sa famille vinrent s'installer à Gueugnon en Très prudent, il augmenta la puissance de l'usine petit à petit tout en la modernisant.

Il fit sa fortune et celle de Gueugnon en produisant essentiellement du fer blanc dans l'atelier d' étamerie. Pierre Joseph Campionnet décéda à Gueugnon le 26 février Le 29 juin , la société et l'usine lui rendirent un hommage posthume en inaugurant son buste à l'entrée des forges.

En , Pierre-Joseph Campionnet passa la main à son fils François qui devint le seul gérant à la mort de son père en À cette époque toute la vie communale tournait autour de l'usine dont le patron dirigeait également la mairie. Avec François Campionnet , l'usine de Gueugnon augmenta encore sa production, en modifiant sa structure: L'imprimerie sur métaux compléta le dispositif.

Uniquement préoccupé de la production de son usine, François Campionnet ne vit pas arriver le mécontentement de ses ouvriers. À la suite des grèves du Creusot et du bassin houiller de Blanzy , les ouvriers de Gueugnon déposèrent des revendications et se mirent en grève en juin Cette lutte peut se décomposer en trois phases:. Celui-ci eut la lourde tâche de faire fonctionner l'usine pendant la Première Guerre mondiale , fournissant diverses productions pour la défense nationale.

Il augmenta la capacité de l'aciérie 3 fours martin de 30 tonnes , et commença l'électrification de l'usine. En , Pierre Campionnet décéda subitement. C'est sa veuve, Philiberte de la Boissière, qui le remplaça en commandite simple. Le conseil d'administration confia la présidence à M. Hubert Aulois , cousin de Pierre Campionnet. Le nouveau gérant poursuivit le développement entrepris par ses prédécesseurs. L'usine produisait désormais totalement son acier.

En , une centrale thermique fut installée, comprenant six chaudières alimentées par six trémies et une cheminée de 70 mètres. Depuis , la centrale de l'usine distribue la lumière électrique et la force motrice à la ville de Gueugnon. À cette époque, grâce à ses transformations et ses perfectionnements, la Société des forges de Gueugnon devint l'une des aciéries les plus réputées de France.

Cette production comprenait la tôle noire pour articles de fumisterie et emballages métallurgiques, la tôle décapée pour emboutissage d'articles de ménage étamés, émaillés et galvanisés, la tôle polie pour carrosserie d'automobiles, le fer-blanc, les tôles plombées et galvanisées. Quand la famille Campionnet passa la main, les Forges de Gueugnon étaient en pleine mutation, obligées de se spécialiser pour survivre. En deux ans, la production régressa.

Les Forges connurent leur lot de grèves comme partout dans le pays durant les années En , la victoire électorale du Front populaire suscita un immense élan à Gueugnon. Les travailleurs prirent conscience de leur force et exprimèrent des revendications salariales.

Le syndicat des Forges interdit et dissout, après les grandes grèves du début du siècle, par monsieur Campionnet, fut ressuscité avec le soutien du maire Jean Laville. Il compta parmi les ouvriers licenciés par les Campionnet à la suite de la grève de Au moment où les Allemands entrèrent dans Gueugnon, la production venait d'être arrêtée quelques heures auparavant.

Les Forges furent placées sous le joug allemand mais contrairement, aux autres usines métallurgiques de la région Le Creusot, Imphy, etc. Ce nouveau conflit ne s'envenima: Clerget et une nouvelle équipe fut mise en place afin de promouvoir une autre orientation. En , M. Il devint directeur général adjoint en Deux autres lignes suivirent rapidement. Mais le choc pétrolier de fit ajourner le projet [ 4 ]. Cette situation porta alors un rude coup aux Forges de Gueugnon. Rapidement, les de Wendel tentèrent de se désengager de la branche sidérurgique.

Une énorme part du patrimoine des Forges fut alors abandonnée. En , une page historique des Forges de Gueugnon se tourna.

Le personnel, en majorité féminin, fut intégré aux Forges. Le personnel fut, là encore, intégré aux Forges. Fievet aura marqué de façon positive son passage à Gueugnon.

Privilégiant une politique sociale respectueuse et reconnaissante du savoir-faire des forgerons de Gueugnon. De proches collaborateurs de M. Fievet furent alors nommés successivement au poste de responsable du site de Gueugnon: Baillet, parti en retraite en juillet et remplacé par M. Un an après, celui-ci passa la main à M. Désormais le groupe nationalisé Usinor-Sacilor englobait la totalité de la sidérurgie française, plus certaines industries de transformation, comme Creusot-Loire.

Le PDG de ce groupe était alors M. Chopin de Janvry à la place de M. Pierre Hugon et le responsable du site, M. Perdu, fut maintenu à son poste. Il fut muté le 1 er janvier et remplacé par M. Chassagnon, ex-responsable du site de Pont-de-Roide Doubs. Attirant toutes les convoitises ces dernières années. Le groupe compte 4 sites de productions: Fin février , après une hausse d'Arcelor, la capitalisation boursière des deux groupes était presque identique.

La société issue de cette fusion réunit alors le premier et le deuxième producteur d'acier du monde, Arcelor et Mittal Steel. Le groupe est dirigé par le milliardaire indien Lakshmi Mittal , cinquième homme le plus riche du monde selon le magazine Forbes en mars En mars , M.

Jean-Yves Gilet prit la succession de M. En décembre , l'usine est reprise par Aperam, nom de la branche inox du groupe Arcelor-Mittal après scission, et Christophe Carel en devient le directeur.

En septembre , l'effectif demeure toujours en baisse à salariés. Mais au sein du groupe Aperam, Gueugnon est réputée pour son recuit brillant.

La direction, souhaitant affirmer cette spécialisation, a investi 48 millions d'euros en pour remplacer ses deux lignes de premier recuit par une ligne plus performante et plus verte [ 5 ]. En juin , Frédéric Midy succède à Christophe Carel à la direction du site de Gueugnon [ 7 ] , qui est lui-même remplacé par Pedro Bardy en mai La région de Gueugnon est le berceau de la race bovine charolaise.

Quelques croisements étrangers eurent lieu vers mais ils furent sans conséquence, la plupart des éleveurs du moment ayant conservé la race pure. De race de travail, pour le trait, la charolaise est devenue, par une sélection rigoureuse des éleveurs, une des plus belles races à viande du monde. Chaque année, elle gagne du terrain que ce soit en race pure ou en croisement avec des races locales. Les éleveurs sélectionneurs de Gueugnon participent massivement à son expansion et exploitent à fond les grandes possibilités génétiques de cette race charolaise.

Les fonctions des adjoints ont été attribuées lors du conseil municipal du 4 avril [ 9 ] , suivant le second tour des élections municipales de mars , sous réserve de modifications ultérieures.

Avant la création du corps de pompiers de la ville, la protection contre les incendies était assurée par les pompiers des Forges de Gueugnon. En , on construisit une nouvelle gendarmerie dans la rue principale de Gueugnon ancienne Grande Rue et actuelle rue de la Liberté.

Elle fut ensuite transférée rue des Bruyères en L'ancienne mairie-école a été construite en et fut démolie en La mairie actuelle a été construite au même emplacement que la précédente en Avant , elle était établie à Perrecy-les-Forges et ensuite en centre-ville.

En , la Caisse primaire d'assurance maladie est transférée au sein de la tout neuve Maison des Associations rue de la Convention. Deux tranches de 49 et 62 logements en furent construits et une troisième en avec 50 logements en bandes aux quartier des Bruyères, route de Digoin, au sud de la ville et 4 bâtiments de 14 logements à la cité des Rieux, route de Toulon-sur-Arroux, au nord de la ville.

Il y eut plusieurs terrains de football dans la ville quartier des Gachères, qui existe encore aujourd'hui, quartier de la Pépinière, etc. Il fut aménagé à partir de Un agrandissement fut effectué en La tribune sud devrait suivre le même chemin. L'activité du site en radium est estimée à 10,5 TBq [ 13 ]. Des travaux d'aménagements et d'enfouissement de la pollution radioactive ont été entamés en par Areva.

À cette date fut nommé le premier instituteur laïc: Il resta 11 ans à ce poste. Elle devint laïque en Ouverte en - , cette école se situe sur la route de Chassy, à l'est de la ville. Ouverte en septembre avec deux classes, une troisième fut créée en septembre , année où elle atteint son maximum en effectifs avec élèves.

Ce niveau se stabilise puis baissera à partir de - amenant la fermeture de la troisième classe en au moment où l'effectif se situait à environ 50 élèves. À l'orée d'une nouvelle saison sans objectif sinon d'assurer le maintien au plus vite, le club présent depuis et sa descente de D1 ne pensait pas vivre une saison aussi catastrophique.

En position de relégable pratiquement toute la saison, le club termine avec seulement 5 succès et rejoint ainsi le National. Lors du dernier match de la saison, les Forgerons signent leurs derniers exploit en Ligue 2 lors du match face à Amiens. L'inter-saison voit l'arrivée d'un projet de la part de Tony Vairelles pour faire face aux difficultés financières qui s'ajoutent aux difficultés en championnat. Retenu par le CA du 6 juillet [ 6 ] , puis officialisé par la suite. À mi-championnat le club figure dans le ventre mou du classement.

Le club se sauve in-extremis de la relégation en terminant 16 e du National. De plus, l'équipe se retrouve en bas de classement, aux portes de la relégation en CFA. La situation catastrophique du club attire même les journalistes de France 2 pour réaliser un reportage pour l'émission Complément d'enquête sur la tentative de sauvetage du club par Tony Vairelles [ 9 ]. Le 31 mai , un rapport de la Direction nationale de contrôle de gestion rend alors un avis défavorable au maintien en National.

En quête de subventions de la part de la municipalité de Gueugnon, cette dernière, à la suite d'une réunion de crise, ne peut consentir à une aide conséquente, faisant face elle-même à "une situation budgétaire compliquée", et propose une fusion du club avec le FC Montceau Bourgogne [ 10 ] , [ 11 ].

Le club fait cependant appel de la décision et passe en commission le 1er juillet. Mais la saison tourne à la catastrophe. L'équipe se retrouve à la dernière place durant une bonne partie de la saison, jusqu'au 8 avril où le tribunal de commerce de Macon prononce la liquidation judiciaire du club [ 15 ].

Le club est ainsi classé 21 e et dernier avec seulement 32 matchs joués, et doit repartir en DH la saison suivante. Les Forgerons vont même décrocher leur premier trophée depuis 12 ans en remportant la Coupe de Bourgogne aux dépens d'Avallon [ 17 ].

La deuxième année en DH se solde par un parcours quasi sans-faute des Forgerons invaincus à domicile. Cependant, il faut attendre l'ultime journée de championnat et un match nul contre son rival direct, Selongey, pour que la montée du FCG en CFA 2 soit actée devant spectateurs [ 18 ]. L'année suivante, le club se maintient en CFA2.

Le FCG avait atteint les huitièmes de finale mais les avait perdus face à Colmar. Le véritable exploit ne devait arriver que 21 ans plus tard. Le 2 mars , le FCG se retrouve face à Nice en huitièmes de finale. Mais au match retour à Nice, ils renversent la situation et s'imposent 2 à 0. Ainsi, le FCG accédait à son premier quart de finale.

Malheureusement, le tirage au sort ne fut guère favorable puisque le FCG allait rencontrer le SCO Angers , une équipe qui effectuait un sans faute et caracolait en tête du championnat avec une confortable avance.

Il faudra en fait attendre 7 ans, pour assister à un nouvel exploit des Forgerons. Ainsi le FCG, fort de cet exploit, allait en seizième de finale confiant. Le sort désigna le FC Lorient comme adversaire suivant pour les huitièmes de finale.

Après avoir été dominé 3 à 0, le FCG se fit éliminer face à une équipe plus combative. Le retour à Saint-Étienne, qui se déroule le 17 avril suivant, se termine sur le score de 2 à 0 en faveur des stéphanois. Et voilà, pour une seconde fois, Gueugnon en quart de finale.

Après avoir battu successivement Alès , Tours et Niort , ce fut Monaco qui élimina le club. Depuis le club ne connait plus d'épopée si ce n'est celle de où l'équipe futur vainqueur de la Coupe de la Ligue élimina Marseille au Vélodrome sur le score de Malheureusement Gueugnon s'inclina à Nantes chez le futur vainqueur aux tirs au but L'année restera à jamais comme la plus grande année du FC Gueugnon.

En finale, le FCG rencontre le club de la capitale. Le match devient alors à sens unique, et les Gueugnonnais ne sont jamais inquiétés outre mesure. Grâce à cette victoire, les Forgerons gagnent le droit de disputer une épreuve continentale: Il reste à ce jour le seul club de deuxième division à avoir remporté la Coupe de la Ligue.

Outre cette victoire, le FCG a également réalisé un beau parcours en En seizièmes de finale, le club accueille le Paris Saint-Germain. À la fin des prolongations le score est de 1 partout. La séance des tirs au but voit Gueugnon s'imposer.

Imsges: rencontre gueugnon 71

rencontre gueugnon 71

Pyramide des âges en en nbre d'individus. À la suite des grèves du Creusot et du bassin houiller de Blanzy , les ouvriers de Gueugnon déposèrent des revendications et se mirent en grève en juin

rencontre gueugnon 71

Le Vieux-Fresne , au sud de Gueugnon, occupe la plate rive gauche, non inondable ordinairement, de l' Arroux. En effet, la différence de niveau entre les deux rives de l'Arroux ne pouvait être effacée en raison des moyens matériels de l'époque, de la nature rocheuse du terrain et de la présence de constructions proches des rives. Le sort désigna le FC Lorient comme adversaire suivant pour les huitièmes de finale.

rencontre gueugnon 71

Cliquez ici pour accéder à la billetterie en ligne. Cet article ne cite pas suffisamment ses sources rencontre gueugnon 71 Collectionnant les titres de champion de Ligue, Gueugnon fut incorporé au Championnat de France Amateurs qu'il remporta en face à l'Arago d'Orléans. Ce fut liesse dans la petite recontre gueugnonnaise, peuplée alors de habitants. Gueugnon est une commune rencontre yahoochef-lieu d'un canton regroupant vingt communes, située rencontre gueugnon 71 le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript.