Liste des marionnettes des Guignols de l'info — Wikipédia

74 – La pauvreté et ses conséquences, (2ème partie).

rencontre varin montebourg

Spinasse, Belin, afin de ne poser qu'un terrain sûr les premiers jalons de ce qui allait devenir les groupes de Libé-Nord ". Pour ce faire, la start-up césariste de M. Un premier noyau formé de réfractaires au S. Il sera libéré de la prison de Fresnes le 28 décembre Paul RICHARD, qui était instituteur à l'établissement du Bigard, entièrement occupé par l'ennemi, a été détaché au secrétariat de Mairie de Querqueville, et chargé du contrôle de la statistique agricole pour le canton de Beaumont, ce qui lui permet de circuler librement. Edmond FINCK, élève à l'École Normale de Saint-Lô, apporte, aux vacances de juillet, à son ancien professeur des renseignements sur l'importance et le moral de troupes allemandes stationnées dans la région.

À propos de anidom

Macron a torpillé le projet de loi de séparation des activités bancaires entre banque de dépôts et banque d'investissement: Dissimulé dans l'arrière d'une camionnette des P. C'est un agent de la S. Le 25 juin, le groupe " Valmy " continue son action en causant un commencement d'incendie au parc d'artillerie, rue de l'Abbaye. Raoul GAUDET, devenu interprète à la Ortskommandantur, joue un rôle primordial en prévenant assez tôt les membres du groupe des intentions de répression de l'ennemi. Et de continuer ainsi cette sorte de course aux armements entre solutions technologiques à des problèmes, puis problèmes neufs posés par ces solutions, puis nouvelles solutions technologiques à ces nouveaux problèmes, et ainsi de suite — cycle vicieux dont on a montré à quel point il faisait corps avec la modernité [5]? On lui doit, avec M.

Il incarne, comme Mme Le Pen, une tentation autocratique que démontre la structure extrêmement centralisée du parti césariste En Marche E. Le populisme de réenchantement par le nouveau capitalisme fait de M. Macron le candidat de la perpétuation du régime, avec le risque de perpétuer dans le même temps les causes de la montée en puissance du Front National. Il parie, en somme, sur un nouvel ancrage populaire des progressistes pour battre le national-populisme qui menace.

Mélenchon à la poursuite du programme de dérégulation de M. Mélenchon a été ministre délégué à l'Enseignement professionnel de à , auprès du ministre de l'Éducation nationale M. Lang, dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin. Mélenchon a porté la réforme du baccalauréat professionnel de , réforme généralisée en Elle doit être fondée sur la gratuité et la possibilité de reprise des études. Elle doit, enfin, être libérée des féodalités. En outre, les dotations de recherche seront versées sous forme de crédits récurrents.

Mélenchon souhaite mettre fin à la mise en concurrence entre individus et entre structures. Il propose de coiffer tous les établissements par un unique "cadre national de l'Université" reposant sur la collaboration du CNU et du CNESER et organisant les campus en réseau souple et fixant le cadrage national des diplômes de Licence et de Master reconnus.

La licence fondée sur la validation progressive des enseignements aurait une durée flexible, de 2,5 à 4,5 ans. Les collèges électoraux des différentes catégories de personnels seraient fusionnés. Ces trois trains de mesures supposent une loi votée rapidement et remplaçant les lois Pécresse, Fioraso et Sauvadet.

Le programme de M. Mélenchon a été construit de manière horizontale et ouverte, ce qui tranche avec la verticalité de sa campagne.

Hamon est officiellement conseillé par Mme Doucet, députée, auteure avec M. Peillon est également conseillé par Mme Brun et Mme Filippetti. Son conseiller personnel est M. Son programme reprend des éléments du programme de M. Hamon consent à un effort significatif sur les moyens. Il souhaite créer 3 contrats doctoraux supplémentaires.

Notre propre chiffrage de ces mesures est supérieur à celui du candidat. La partie progressiste du programme a donc été significativement étoffée après la primaire. Pour le reste, M. Ces machines de guerre ont été conçues par le groupe Marc Bloch [6] M. On reconnaît là un premier motif du programme néolibéral au long cours.

Concernant la licence, M. Hamon prône une réforme de secondarisation de la Licence, par un recrutement massif de PRAG et en mettant en avant un autre motif néolibéral récurrent: Hamon par une réforme de la Licence vers un tronc commun multidisciplinaire. Il souhaite par ailleurs supprimer les cours en amphithéâtre en première année. Pour achever le programme, M. Hamon souhaite que le bénévolat et le service civique permettent de valider le premier semestre de Licence.

Hamon a beaucoup progressé après la primaire socialiste. Ses propositions sont très semblables à celles faites par M. On note la disparition regrettable des mesures de retour à la démocratie universitaire et aux libertés académiques. La critique est feutrée et la proposition en demi-teinte. Fillon est secondé par M. Hetzel, qui fut conseiller Éducation de M. Le programme reprend des idées et des éléments de langage de M. Blanquer, proche de M. Macron comporte des hauts fonctionnaires, ce sont plutôt des dirigeants de Grandes Écoles qui font du lobbying auprès de M.

Le pôle ESR comprend en outre M. On doit également à M. Fillon souhaite supprimer le statut national des enseignant-chercheurs en laissant les universités leurs équipes présidentielles décider des recrutements et des statuts offerts aux enseignants contractuels ou fonctionnaires. Enfin, il souhaite faire cesser les oukazes et les circulaires émanant du ministère et transférer les hauts fonctionnaires et les cadres du ministère dans les établissements.

Le programme prévoit un contrôle budgétaire et une évaluation accrue des établissements. Un apport de campagne de M. Fillon souhaite favoriser la création de "collèges universitaires" rassemblant licences générales et classes préparatoires et confier, comme M.

Pour achever la politique de regroupements, M. Fillon souhaite étendre les statuts dérogatoires par une nouvelle loi ou par un traitement au cas par cas.

Fillon est pratiquement identique à celui de M. Sa grande qualité est la clarté et la cohérence: Dupont-Aignan, qui constitue une alternative, à droite, à M. Dupont-Aignan est conseillé par M. Ce programme est nettement démarqué de celui de M. Nous renvoyons le lectorat intéressé au programme lui-même: Macron 1 Les sources Programme: Berger [13] et M.

Coulhon [14], tous deux conseillers de M. Macron, sont en compétition pour devenir Secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en cas de victoire de celui-là ; M. Macron est également conseillé par M. Cohen, co-auteur avec M. Macron a été la plume du rapport Attali-Macron commandé par M. Macron a été secrétaire général adjoint de l'Elysée, principal conseiller économique de François Hollande, puis ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique de à Alors que la France retombait en récession en avec l'ensemble de la zone euro, M.

Macron a conduit une politique contre-productive de réduction trop rapide des déficits. Il a torpillé le projet de loi de séparation des activités bancaires entre banques de dépôts et banques d'investissement. Il a concentré son action sur les problèmes d'horaires d'ouverture de magasins et de lignes de bus.

Nous considérons ici que le programme de M. Cette doctrine repose sur des croyances martelées sans cesse et qui ne reposent sur aucune analyse scientifiquement fondée. Macron se propose de poursuivre ce programme cohérent entamé pendant les deux derniers quinquennats. Macron propose la suppression du Conseil National des Universités et souhaite confier aux présidences le soin du recrutement et de la négociation salariale.

Il envisage de ne plus recourir au statut de fonctionnaire, et de réformer plus généralement toute la fonction publique. Macron souhaite supprimer emplois publics. Dans ce contexte, il entend créer 80 places supplémentaires dans de nouvelles filières courtes professionnalisantes proposées, en lien avec les branches professionnelles, dans ces collèges universitaires de proximité.

Concernant le néomanagement, M. Il entend conserver le pilotage centralisé de la transformation structurelle au moyens des mécanismes incitatifs: Macron pousse la logique néolibérale un cran plus loin encore que M. Fillon, avec la suppression du Conseil National des Universités et la destruction méthodique de pans entiers des libertés académiques. Macron entend par exemple imposer la réforme du droit du travail par ordonnances.

Le programme de Mme Le Pen est indigent. Fillon et de M. La dépêche AEF reste disponible en cache. Hetzel est gestionnaire de formation sa thèse portait sur "design management et constitution de l'offre". Il a lui même écrit un rapport sur le statut des enseignant-chercheurs: Berger est connu pour un désastreux Partenariat Public Privé PPP souscrit pour son université, et destiné à lui attirer les bonnes grâces de Mme Pécresse. Devenu strauss-khanien en , il intègre le Groupe Marc Bloch, puis devient aubryste à la chute de M.

Mézard, contre Mme Canto-Sperber. Comme je n'arrive pas à être convaincant en ânonnant des textes lus, je suis obligé d'être sincère et de vous dire ce que je pense et donc ce que je vais faire si je suis élu. Je suis tout à fait favorable à ce qu'on construise de nouveaux modèles de gouvernance.

Ces nouveaux modèles pourront être mis en place à l'initiative des acteurs eux-mêmes et assureront une plus grande souplesse blanc. Je vous lis ce qu'on a m'a mis… blanc dans la composition des instances dirigeantes et dans les modalités d'organisation interne blanc. Initialement je n'ai pas compris cette phrase. Moi, la relation que je veux instaurer avec vous, c'est plutôt une relation de clarté pour qu'on puisse agir efficacement.

Seuls les lecteurs du journal Les Echos ont droit à la franchise: Macron a torpillé le projet de loi de séparation des activités bancaires entre banques de dépôts et banques d'investissement: Pour notre part, nous estimons nécessaire le temps de la délibération, temps fondé sur des faits objectivés et référencés et sur des propositions de politiques publiques.

Macron ne nous facilite pas la tâche que nous nous sommes assignée: Une partie de la difficulté provient de la nature même du mouvement populiste de M.

Pour ce faire, la start-up césariste de M. Le corps électoral est découpé en segments de marché travaillés séparément sur la base de questionnaires destinés à trouver les slogans les plus efficaces [5]. On est tous des enracinés, il y a des arbres, des rivières, des frères et des soeurs et c'est ce commun notre trésor. Le messianisme de M. Nous procéderons en considérant rétrospectivement le programme de M.

Hollande en puis nous utiliserons discours, entretiens et rapports écrits pour redonner au programme de de M. Aussi, dans son discours de politique générale du 9 avril , M. Chirac annonça simplement le contenu du projet de loi Devaquet: Il dénonçait la mise en concurrence généralisée des territoires, des universités, des enseignants-chercheurs.

Hollande annonça la compensation intégrale des charges transférées aux universités. Les universitaires en furent exclus. La loi Fioraso éloigna les lieux de décisions des unités de recherche et des amphithéâtres, dépossédant les universitaires de tout contrôle sur leur métier.

Cette disjonction entre programme et réalité des politiques publiques a une origine simple: Hollande reprenait les propositions émises par la commission Enseignement Supérieur et Recherche ESR du parti socialiste, composée alors de quelques deux cent cinquante universitaires et chercheurs actifs.

Le programme appliqué par M. Hollande est celui composé par les lobbies gestionnaires qui, ayant accompagné avec zèle les réformes du quinquennat de M. Strauss-Kahn avant de rejoindre M. Comment aurions-nous pu savoir en ce qui nous attendait? Macron et dans les réunions des comités locaux En Marche.

Il convient donc de reconstituer les programmes de politique publique dans leur cohérence temporelle en utilisant les écrits de ceux qui gravitent autour des candidats. Lichtenberger et de M. Quelles sont leurs visions stratégiques? Comment intègrent-ils la mobilité internationale parmi leurs préoccupations? Arrêtons nous sur le parcours M. Une fois franchi de justesse le barrage de la seule instance qui limite localisme, népotisme, clientélisme et copinage, M.

Il a également été en charge des questions "emploi et égalité des chances" au Commissariat général à l'investissement CGI — où il s'est fait prendre à faire fuiter la réponse à un appel à projets d'un des compétiteurs.

Lichtenberger, âgé de plus de 70 ans comme la plupart des proches de M. Macron, est une des figures majeures du groupe Marc Bloch. Quiconque souhaite comprendre le programme de M. Cohen, doit lire ce rapport pour prendre connaissance du corpus doctrinal et de sa finalité: Sarkozy [26], qui reprend, sous forme de propositions précises, le rapport Aghion-Cohen. Attali dans sa commission.

Alors que cette mesure ne figure pas dans le programme de M. Le programme réel du quinquennat de M. Sarkozy, était donc bien accessible à quiconque aurait alors voulu en prendre connaissance. C'est vrai qu'on n'a jamais donné une vraie autonomie aux universités. Ce qu'avait porté Nicolas Sarkozy en était courageux, il avait raison mais il n'est pas allé au bout y compris sur les plans pédagogiques et de recrutement et il y a eu un peu une " autonomie du pauvre " qui a été construite.

Les sources de financement seront diversifiées en facilitant les possibilités de création de filiales universitaires, les capacités d'emprunt des universités ou encore les partenariats public-privé. Niel et fille de M.

Macron a torpillé le projet de loi de séparation des activités bancaires entre banque de dépôts et banque d'investissement: On lira avec intérêt les propositions de M. Les lobbies technocratiques ayant une proximité idéologique évidente avec M.

Il convient de procéder avec méthode en partant des lieux de reproduction des élites du pays: Le premier ministre, M. Valls, a commandé un rapport à un énarque non polytechnicien, M. Reprenant ces conclusions, M. Le Drian et M. Mandon, se trouvent flanqués de M. Ces deux grands Corps conduisent à des trajectoires semblables: La mutation en cours dans ces grands Corps dépasse donc le déclassement de la science, de la rationalité et du savoir au profit du management: Jouyet Inspection des finances.

Le parrain en politique de M. Minc, condamné pour plagiat [14], illustre bien le changement du rapport au savoir des lobbies néolibéraux: Nous faisons nôtre cette maxime de Michel Rocard: La connerie est courante.

Le complot exige un esprit rare". Macron est hébergé légalement par M. Grandes écoles et esprit de corps , Éditions de Minuit, Collection Le sens commun, Il n'est question ici, ni d'émettre des doutes sur les très bons laboratoires de l'X, ni de qualifier les qualités scientifiques de la minorité de polytechniciens ayant choisi l'enseignement supérieur et la recherche.

Soulignons en particulier que l'enseignement abstrait a indéniablement contribué à la formation de chercheurs de premier plan en mathématiques financières.

Mme Le Pen a elle aussi publié son programme, mais nous ne souhaitons pas le détailler. Mme Le Pen est conseillée par M. Lebreton, professeur de droit au Havre et membre fondateur du collectif Racine.

Ont été touchés de plein fouet les actifs des petites villes et des milieux ruraux, ainsi que les classes peu éduquées. Néanmoins, nulle part dans le programme de Mme Le Pen n'apparaissent de mesures destinées à contrer les inégalités extrêmes créées par la société de marché.

Aghion ou de M. La communication la plus superficielle a ringardisé la pensée savante, en promouvant la vitesse comme valeur au détriment de la durée. Aghion, Cohen et Attali: Voir également cette entrevue accordée par François Vatin: Les idées pour un monde nouveau doivent primer, et on est loin du compte.

Peillon est conseillé par Mme Doucet, députée, auteure avec M. Autre intervention dans le supérieur, M. Il portait alors un constat très juste: Il portait alors des propositions que toute la communauté universitaire attendait: Il faut se contraindre à relire les promesses faites par M.

Dès les premières semaines du mandat de M. Peillon consacre une large part de son programme et de sa campagne aux questions éducatives. Si certaines mesures sont proches de celles de M. Il propose de conduire le plan de regroupements des universités à son terme, sans plus imposer la fusion comme modèle unique.

Montebourg, du système éducatif et universitaire. Elle a été ministre de la Culture et de la Communication de mai à août Vandembroucq est conseiller pour la recherche. Le programme a été ouvert à des contributions extérieures faites par voie électronique et lors de réunions thématiques. Montebourg a été ministre du Redressement productif puis, brièvement, ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique. On en connaît la vision générale: Il est donc logique que le cadrage macro-économique de M.

Il propose de renforcer le financement pérenne crédits récurrents des unités de recherche. Leur charge de classe seule serait allégée, et les moyens renforcés pour garantir la présence plus constante du tuteur.

Le mémoire théorique serait remplacé par une évaluation sur les savoirs et les capacités à enseigner. Le travail collectif serait généralisé, pour réamorcer une solidarité au sein du corps enseignant. Sur les réformes structurelles et la politique de regroupement, M.

Montebourg est, à notre sens, un point positif. Mélenchon nous a communiqué son programme avant sa parution officielle. Les collèges électoraux des professeurs et des maîtres de conférences seraient fusionnés. Mélenchon a été, elle, horizontale et ouverte. Le programme est, comme celui de M. Fillon, celui de M. Peillon et celui de M. Ils proposent une gradation entre un programme de rupture et un programme de prolongation par continuité de la politique suivie depuis 10 ans.

Y échappera-t-on cette fois? Hollande, dénonçant le noyautage du groupe Marc Bloch: Valls a déclaré lors du deuxième débat de la primaire de la gauche, le 15 janvier Macron est conseillé par M. Macron est également proche de M.

On lui doit, avec M. Ses communicants en publient les phrases-clefs sur les réseaux sociaux. Son programme consiste à achever le processus décrit dans le premier billet: Macron est celui qui, avec celui de M.

Fillon, pousse le plus loin la logique néolibérale. Si le programme de M. Macron est le même que celui de M. Au groupe de Barfleur viennent se joindre: Parmi les hommes sous ces ordres, il enrôle quelques agents qui, le moment venu, participeront à l'action. Celui-ci, a partir de février, est en relations suivies avec Lucien LACROIX, instituteur à Tollevast, qui lui fournit régulièrement les emplacements et l'état des travaux entrepris par les Allemands: Couville, Brix, de la ceinture sud de Cherhourg.

Dès le lendemain, il va repérer sur place, à la montagne du Roule, les emplacements des 22 blockhaus qu'y construisent les Allemands. Dissimulé dans l'arrière d'une camionnette des P. Aussi, leur voisin et ami, Désiré POUTAS s'empresse de détruire le matériel appartenant au réseau, tout en gardant, dissimulées dans le magasin du matériel des P.

Celui-ci, devant le danger qui le menace, indique à TRUFFAUT qu'il ne pourra se charger de la transmission du courrier clandestin à Caen, et le prie de passer à son domicile, 36, rue Grande-Vallée, où toute la documentation recueillie lui sera remise. La collecte des renseignements continue cependant: Georges LINON, garagiste, dont l'épouse est institutrice à Hardinvast a pu relever, sur carte d'état-major, les emplacements de pistes d'envol en construction dans cette commune et à Couville, pour de nouveaux engins rampes de lancement pour fusées V.

Ils fournissent régulièrement des renseignements sur l'activité de l'ennemi. Celui-ci avait déjà été pressenti par le commandant BEREST, ancien officier du 2 e Bureau, pour recruter des cadres parmi les sous-officiers.

Celui-ci peut compter sur le groupe d'Yvetot-Bocage. Sous prétexte de la création d'une société de football. Dès le 15 mars, le nouvel adhérent se rend chez son chef et lui fournit les précisions qu'il a pu recueillir: Il remet à FLEURY une des deux moitiés, gardant la seconde qu'il fera parvenir à son futur partenaire lors de leur rencontre, les deux interlocuteurs devront constater la coïncidence des deux moitiés, et leur entrevue pourra alors se faire sans danger.

Tous deux s'engagent à camoufler les réfractaires et les ressortissants juifs pourchassés par l'ennemi. Ils ont gardé six enfants juifs jusqu'à la fin de la guerre. Il se procure une mitraillette et un révolver, qu'il cache dans des cartons de désinfectants, au cours d'une visite des locaux de l'Organisation TODT, à Rauville-la-Bigot. Ces armes et munitions, cachées sous des fagots dans un petit bâtiment, avaient été abandonnées en par l'armée française.

Avec 17 autres jeunes patriotes, ils réussiront à passer la frontière. Le 2 mars , ils rejoindront l'Afrique du Nord, non sans avoir été d'abord incarcérés dans les prisons espagnoles.

Avec un autre patriote, il est arrêté le 9 avril à Mauléon, sur dénonciation. Au cours de leur transfert pour l'Allemagne. Arrêtés de nouveau, ils sont emprisonnés au sinistre camp de Miranda, pendant plusieurs mois. Enfin libérés, ils arrivent à Casablanca et s'engagent dans les Forces Françaises Libres. A La Haye-Pesnel, le groupe s'agrandit également. Le mois de mars va marquer une étape capitale pour le réseau. Calvados - Manche - Eure , comme chez des groupes " Action " de la Manche-Sud, s'étendant de la limite sud des marais de Carentan à celle des départements voisins, Calvados.

Il devient son adjoint pour organiser le Réseau, et son suppléant éventuel. Naturellement, il y donne son adhésion. Mais fortement soupçonné par les Allemands, prévenu de surveiller ses actes et ses paroles, il doit décliner l'honneur de créer le sous-secteur de Mortain. Celui-ci a été chargé par le Réseau de former une organisation distincte des branches " Renseignement " et " Action ", le B.

Néanmoins, FRANCK parcourt le secteur Est du département au sud de Saint-Lô, et s'assure du recrutement de camarades, dans les régions de Percy et du Mortainais, susceptibles d'apprendre le balisage d'un terrain reconnu satisfaisant.

En ce qui concerne l'action militaire proprement dite attaques contre les troupes allemandes, sabotages divers , l'O. Lorsque le décret du 16 février étend l'obligation du S. Les nombreux réfractaires deviennent souvent des résistants accueillis dans le bocage normand dans des maisons sûres. Déporté en diverses prisons en Allemagne. Par suite de l'arrestation, le 13 août. Avec sang-froid et habileté, Michel YVER continue à rendre de grands services en fournissant fausses cartes d'identité et gîtes sûrs aux réfractaires.

Il signale les mouvements de troupes et fournit des fausses cartes d'identité pour les réfractaires. A la gare de La Haye-Pesnel, l'employé de la S. Le réseau Centurie va se trouver confronté au automne à une nouvelle tâche. Après un interrogatoire serré du fugitif, P.

Il accepte d'en être l'adjoint, sous le pseudonyme de " Fanfan ". Il en note soigneusement l'emplacement sur la carte d'état-major qu'il porte imprudemment sur lui.

Bien que fortement surveillé après sa libération de la prison de St-Lô. Il leur signale régulièrement les mouvements et l'identité des troupes allemandes de passage, ainsi que l'édification à Surville, en bordure de côte, d'un poste de guet. En novembre, encore cinq nouveaux membres: Le trafic est interrompu pendant 3 jours. A Bréhal, en lin d'année. SIGNEUX s'emploie à délivrer les certificats appropriés pour exempter de la réquisition de nombreux jeunes, dont certains s'engagent dans la Résistance.

L'organisation complète du secteur Manche-sud est définitivement constituée: Bureau des Opérations Aériennes. Dans la plupart des cantons au sud de St-Lô, les agents fournissent au siège départemental à l'aide d'un code convenu utilisant les formules administratives habituelles, des indications sur l'importance des troupes allemandes et de leur armement. Tous ces agents disposaient d'un " Aussweiss " permis de circuler dans leur circonscription.

Ces derniers seront plus tard, le 13 mars , déportés dans plusieurs prisons allemandes, pour fabrication en grand nombre de fausses pièces d'identité. Sa profession lui permet de nombreux déplacements: Du vendredi au lundi, il réside au château de Carnelot, à Rauville-la-Place. La collecte des renseignements s'est non seulement intensifiée, mais son acheminement est tout à fait au point, et suffisamment diversifié afin, qu'en cas de rupture d'une filière, une autre puisse être prête à prendre la relève.

Des groupes d'" Action " se mettent en place dans chaque secteur, et souvent même sur le plan cantonal. C'est une première étape vers la constitution des Forces Françaises de l'Intérieur F. Mais un événement capital se produit en décembre.

Des pourpalers s'engageront avec les deux mouvements de Résistance les plus importants: Accompagné de son camarade DELANGE, LEDUC peut circuler dans tout le département, grâce à son métier, et tous deux réussissent à établir le plan complet des emplacements des unités allemandes stationnées dans la Manche, leur ordre de bataille, et à signaler leurs mutations. Léon LEDUC, qui, souvent, est convoqué à la Kommandantur pour des réquisitions de trans-port, réussit à subtiliser les empreintes des cachets du Feldkommandant et de nombreuses feuilles signées en blanc, permettant ainsi l'établissement de faux papiers.

Mais en mai, il est muté à La Pallice. Étant affecté à l'atelier des réparations, il connaît par l'Ingénieur allemand de cet atelier, la date fixée pour la fin des travaux, et, par déduction, la date prévue pour le départ des navires, la plupart se dirigeant sur Brest.

Beaucoup d'entre eux, attendus en mer par la flotte anglaise, hors de portée des défenses côtières, furent attaqués et coulés. Grâce au service des subsistances de l'Arsenal fournissant le pain aux troupes allemandes.

Furent aussi procurés les emplacements des fortifications et des pièces de D. Celui-ci, dans une voiture allemande qui est stationnée, trouve le carnet de bord d'un général allemand qui l'a oublié dans le véhicule.

Chose faite, le carnet est remis rapidement par la même voie dans l'automobile. Ayant de la famille à Cherbourg, il peut fournir des renseignements sur les emplacements de batteries et de blockhaus allemands sur la côte, s'étendant de Cherbourg à la Baie des Veys.

Il peut pénétrer dans les ouvrages militaires allemands pour y effectuer les réparations aux conduites. Il établit les plans de ces ouvrages, notamment celui creusé dans le rocher de la Poterne.

Il peut ainsi renseigner son chef, par l'intermédiaire de l'agent de liaison. Caen et Saint-Lô, et sur l'effectif de la compagnie allemande de guet établie à Saultchevreuil-du-Tronchet. Il signale des effectifs allemands stationnant dans la presqu'île, les fortifications côtières, les emplacements de pièces d'artillerie de marine et de D.

Un travail analogue est effectué par le chauffeur de car Marcel MERCIER que Charles BONNEL a engagé comme agent de liaison il repère l'existence d'une nouvelle batterie d'artillerie à Délasse Brix , de nouveaux cantonnements à Tribehou, et favorise l'évasion de travailleurs requis en les faisant voyager clandestinement sous la bâche de son véhicule. Ainsi, le réseau est renseigné sur l'emplacement des pièces d'artillerie lourde et des fortifications de la pointe de la Hague, des lieux minés, des cantonnements.

Le 2 juillet Il put même, grâce à un officier allemand, visiter, en sa compagnie, un des blockhaus établis sur la plage de la Madeleine, à Ste-Marie-du-Mont.

Sur carte d'état-major, il relevait les emplacements des fortifications, signalant particulièrement la station de radar à la Hague, au Hameau Laye, entre Auderville et Jobourg, les rampes de lancement, les batteries de D. Pendant la première semaine de novembre, Jean QUEGUINER, Kerjean , fils du chef départemental du réseau, interprète, chargé de liaison avec l'autorité allemande pour le compte d'une entreprise de travaux, renseigne son père sur l'ouverture à La Glacerie d'un chantier que l'on suppose avoir pour objet l'édification d'une rampe de lancement pour V.

Ainsi, le réseau F. Malgré la destruction d'une première branche de ce réseau à la suite des arrestations de , existe, à Cherbourg, une autre filière constituée à la même époque par Clément CROCHET Mariette avec, comme agent. Ensemble ou individuellement, ils explorent la région, indiquent: Dans l'Arsenal, ils identifient les bâtiments, leur puissance d'armement, les navires entrés pour avaries, la durée probable des réparations, les dégâts effectués par les bombardements.

Muni d'un laissez-passer allemand pour les besoins de son service, Robert FICHET pouvait, en parcourant tout l'Arsenal, glaner des renseignements divers.

Domicilié à Tourlaville, il lui était possible, aidé par un de ses parents travaillant dans une entreprise allemande, de repérer les ouvrages et installations militaires de défense dans la région du Val-de-Saire. En vue d'événements proches, il lui est demandé de pousser au maximum la collecte des renseignements, et de rechercher immédiatement trois refuges pour un opérateur radio qui lui sera adressé dans les prochains mois.

Il rend compte des résultats des recherches qu'il a effectuées: Les contacts sont rompus et chacun doit " se mettre au vert ". Ils se séparent rapidement. Ainsi, pour la deuxième fois, la Gestapo a mis, hors d'état de lui nuire, un des réseaux les plus efficaces. Ce dernier est activement recherché par la Gestapo et devra gagner Londres en août. Ils s'installent au Molay-Littry, dans le Calvados, mais restent en relations avec la centrale parisienne. Elle dispose encore de quelques groupes intacts dans le sud de la Manche et de quelques points d'appui dans la partie centrale.

L'un d'eux organisé le 10 février sur la voie ferrée Paris-Granville, commune d'Équilly, pour provoquer un déraillement, échoue, faute de moyens suffisants. Jusqu'alors, ce groupe s'est borné à la propagande par tracts, appelant les requis à la désertion et au sabotage.

En janvier, il a obtenu le concours précieux de Mlle Germaine BOURGEOIS, secrétaire adjointe de mairie, susceptible de fournir de faux papiers aux réfractaires et de les pourvoir en cartes d'alimentation. Ils participent aux réunions clandestines du groupe, et distribuent nuitamment des tracts. C'est aussi en mars que le groupe a pour mission d'héberger les responsables du Mouvement. A la fin de mars, des membres du groupe, pour obtenir des cartes et des tickets d'alimentation indispensables à la subsistance des agents vivant dans l'illégalité chefs départementaux ou régionaux, réfractaires au S.

Ce groupe ne cessera de s'agrandir au cours de l'année,. C'est à elle que l'inspecteur de l'enseignement. Il reprend quelques contacts dans la région cherbourgeoise. Il l'engage dans l'organisation sous le pseudonyme de Madeleine.

Il doit appliquer les nouvelles instructions du Front National tendant à grouper tous les résistants, quelles que soient leurs opinions politiques, en une seule organisation. Il songe tout naturellement à tenter un rapprochement avec le mouvement socialiste clandestin et son organisation de résistance " Libération Nord ", qui dispose à Cherbourg de nombreux adhérents.

Il est convenu que chaque organisation gardera son autonomie, mais que des relations fréquentes pourront avoir lieu en vue d'un appui mutuel. C'était néanmoins une première tentative vers la coordination des Mouvements et Réseaux, qui ne se trouvera réalisée que l'année suivante. Vers la fin d'avril " Roland " donne mission au groupe de Saint-Pois de couper la ligne téléphonique Brest-Berlin, comprenant 26 fils, au lieu-dit " La Détourbe ", à Brécey.

Les 28 et 29 avril, André LOISON entreprend, à bicyclette, une tournée dans le département, transportant une vingtaine de kilos de tracts et une brochure de quelques pages rédigées par Régis MESSAC, devant être distribués à l'occasion de la fête du travail du 1 er mai. Successivement, il approvisionne le groupe de Coutances, celui de Saint-Lô, par M. C'est par ce truchement ingénieux que STOREZ assure la centralisation des renseignements provenant des agents et des instructions des organismes centraux ou départementaux.

Il sera fusillé à Saint-Lô le 20 septembre Mais, déjà, la répression sévit, les arrestations se succèdent facilitées par une imprudence de COLLEATE, qui portait sur lui un calendrier de ses rendez-vous. Déporté au Struthof où il meurt le 22 février Déporté à Natzweiler-Struthof, décédé le 15 février Déportés à Natzweiler-Struthof et à Gross-Rosen. Simulant une appendicite, il est hospitalisé à Villedieu, gardé à vue par la gendarmerie française.

Quelques jours plus tard, grâce à la complicité du gendarme Pierre ROGER, il peut s'échapper et gagner la région parisienne. Emprisonné à Saint-Lô, puis à Fresnes, il simule habilement la folie, et est libéré comme inconscient le 28 octobre Trompant la confiance de ses gardiens, il réussit à s'évader dans les bois. Déporté à Natzweiler-Struthof, il y meurt le 7 mai Il sera libéré de la prison de Fresnes le 28 décembre Libéré le 5 septembre Signalons qu'au début de cette période tragique, un attentat contre un caporal allemand, à un kilomètre au sud de Cérences, sur la route du Loreur, était éxécuté par deux membres des F.

Après la catastrophe du mois de mai on pourrait penser qu'un certain découragement ait atteint les militants. Il n'en est rien puisque, dès le 12 mai, un nouveau responsable départemental est désigné: Très actif, méthodique, prudent, il va parcourir tout le département pour réconforter les groupes ayant échappé à la tourmente.

D'excellents résultats seront obtenus dans le sud du Département, mais le " Front National " ne pourra se reconstituer dans le Cotentin. En , il a formé un petit groupe avec les membres de sa famille et quelques amis. Pendant la première quinzaine de juillet, le groupe coupe la ligne téléphonique à dix circuits, près du Mont-Saint-Michel, reliant entre eux les postes allemands du littoral. Ils n'y restèrent qu'un mois, car, par suite d'une dénonciation, les hommes du maquis durent se disperser.

A la même époque. C'est au cours du dernier trimestre de l'année que l'activité des groupes " Action " du Front National, les F. Avant la fin du mois, le groupe a engagé: Au début de novembre, Jean TURMLAU qui se déplace dans toute la région, y établit son quartier général, entreposant dans la cave de sa logeuse des paquets de tracts fabriqués à Marcilly par Joseph GARNIER, des mitraillettes dissimulées dans un tas de bois de chauffage, de la dynamite cachée dans une boîte à chaussures.

Maquis de Sainte-Pience ", organisé par le mouvement " Libération-Nord ". Ils y arrivent le 2 novembre et se mettent aux ordres de leur nouveau chef, Émile CUNY, chauffeur mécanicien, militant de la région parisienne, camouflé comme jardinier dans la propriété de M. Dans une remise lui appartenant à Saint-James, il stocke, non seulement les tracts, les journaux clandestins, les fausses cartes d'identité et les faux tampons encreurs, mais aussi, dans l'attente de pouvoir disposer d'une automobile, de l'essence qu'il récupère dans les auto-chenilles allemandes stationnées dans un garage voisin.

C'est au mois de décembre que se déploie la plus grande activité dans les groupes F. En paralysant le trafic ferroviaire de l'ennemi, il s'agit de créer chez les Allemands un climat d'insécurité atteignant à la fois, leur potentiel de guerre et leur moral. Renseignés par les employés de la S. Le premier sabotage a lieu dans la nuit du 4 au 5 décembre. Après avoir neutralisé les garde-voies requis, les F. Il y a de gros dégâts: Les voies sont obstruées jusqu'au lendemain soir à 18 h 30, mais on déplore la mort du mécanicien.

Le même groupe réussit, le 9 décembre, à 4 heures, à provoquer à Sainte-Cécile, au pont de la Cavée, sur la même ligne, un nouveau déraillement. La machine et huit wagons d'un train de marchandises se renversent, d'autres wagons déraillent deux soldats allemands sont tués.

Les deux voies principales sont obstruées jusqu'au lendemain à 6 heures. A Avranches, fin décembre. Ainsi, malgré les pertes sévères subies par le Mouvement en mai , le Front National " et son organisation armée, les F. En outre, des liaisons de plus en plus nombreuses s'établissent avec d'autres organisations. Forces Françaises de l'Intérieur. Lorsque s'ouvre l'année , les syndicalistes et les socialistes qui ont été à l'origine du Mouvement " Libé-Nord " ont réussi, peu à peu, à construire leur organisation.

Cependant, en son sein, continuent à exister, concourant au même but, la reconquête des libertés par la défaite de l'Allemagne, les deux courants formateurs: La coordination des décisions des deux courants est d'autant plus facile que la plupart de leurs membres appartiennent aux deux formations.

D'ailleurs, les événements de auront vite fait de fondre en une seule organisation les courants d'origine. Les relations entre les résistants appartenant à d'autres courants O. F 2 , seront aussi plus fréquentes amorçant la future création, au début de l'année suivante, du Comité Départemental de Libération C.

Le premier est déporté à Mauthausen, le second à Buchenwald. C'est le mois suivant, comme nous l'avons vu précédemment, que. Le mouvement s'implante dans la Hague ; à Beaumont, Roger LEMESLEY, receveur des contributions indirectes, assure la distribution des tracts et journaux, et fournit des renseignements sur les gros travaux de fortifications entrepris peu l'ennemi.

Paul RICHARD, qui était instituteur à l'établissement du Bigard, entièrement occupé par l'ennemi, a été détaché au secrétariat de Mairie de Querqueville, et chargé du contrôle de la statistique agricole pour le canton de Beaumont, ce qui lui permet de circuler librement. Par lui, il est renseigné sur les zones minées du bord de mer, à Siouville, notamment, et les emplacements de batteries anti-aériennes que lui signale l'instituteur de Flamanville, Georges FOUGUE, ancien de l'O. A La Pernelle, en février.

La liaison et la collaboration entre l'O. A St-Lô, le 21 mars, par un coup d'audace, MAUGER réussit à s'emparer d'une carte d'état-major que deux officiers allemands ont laissée, par mégarde, sur le siège avant de leur véhicule en stationnement, la portière ouverte. Il les engage toutes deux comme agents de renseignements et de liaison. Dans le sud du département, à St-James. Il leur confie la distribution de tracts et de journaux clandestins. La fourniture de fausses pièces d'identité est assurée par des secrétaires de mairie de la région.

Il y trouverait, s'il était arrêté, les documents compromettants enfermés dans une boîte en fer, qu'il devrait enlever. Vers le 11 avril, l'entrevue a lieu dans un square du boulevard Haussmann, près de la chapelle expiatoire. Le mois suivant, par suite de l'évacuation des enfants et des familles de l'agglomération cherbourgeoise, entraînant la fermeture des établissements scolaires, René SCHMITT est nommé professeur au Mans.

L'éloignement et la difficulté des communications empêchant le chef de " Libération-Nord " d'exercer en permanence la direction effective du Mouvement, c'est Joseph HOCHER qui assure l'intérim. Le trafic de marché noir est une bonne couverture pour les agents de liaison. Dans l'arrière salle du café, divers renseignements écrits sont remis au chef du mouvement. Le 22 mai, à la mairie d'Equeurdreville.

Du 1 er au 5 juin, il entreprend à bicyclette, sa tournée habituelle dans la région de Tribehou et de Carentan. Il rentre à Cherbourg en passant par Ravenoville où il repère les postes allemands de D.

Les plus âgés voient l'Allemagne perdue et souhaitent la fin rapide de la guerre. Les Allemands disent attendre un état-major, et les communications téléphoniques sont coupées pour les civils. Présence de chars d'assaut à St-Côme-du-Mont. Méautis, Sainteny ; Carentan est le centre de réparation de ces tanks. Certains, transformés en lance-flammes, ont fait des essais sur la place du marché. On compte à Carentan 2. Sur la route , pose d'un câble électrique du poste de transformation d'Agneaux jusqu'à la borne kilométrique Ce câble se continue sur le chemin départemental D.

Enfoncé à 0 m. De cette borne jusqu'au pont sur la voie ferrée ont été posés, tous les mètres, sur ce câble, des engins dont croquis joint. Les ouvriers qui les placent sont des civils allemands. Ils emploient du brai pour isoler leurs branchements.

A cet endroit se trouvent trois cabines en ciment armé, à 1 m 50 de profondeur ; seul, le canon est un peu au-dessus du niveau de la route de façon à la balayer. Ces cabines sont au sommet de la côte de la route allant à Cherbourg. La cabine du côté droit de la route est vide pour le moment.

Les Allemands qui servent ces pièces sont logés dans les maisons du voisinage immédiat. Dans une de ces maisons se trouve un petit poste d'écoute ainsi qu'une pièce de D. La garde de ces pièces est faite de jour et de nuit. Sur d'autres routes, à la sortie de Cherbourg, à environ 5 ou 6 km de la ville.

Ces renseignements si précis. Les rampes de lancement des fusées V. Les pompiers de Carentan arrivés sur les lieux, recueillent les restes du pilote que les " Boches " leur arrachent des mains, se vengeant à coups de bottes sur ces restes, à la grande indignation des Français.

A Lison, la gare devient dangereuse pour les avions alliés volant à basse altitude. Il y a en permanence, depuis quelque temps, huit wagons de D. Chaque wagon possède, soit une mitrailleuse jumelée, une mitrailleuse quadruplée. A gauche de la gare, direction Paris. Il semble que, pour la destruction des locomotives, les pilotes aient un beau champ d'opérations, de Chef-du-Pont à Neuilly.

A Carentan, la D. Le 15 juin au matin. Sans que ces jeunes gens puissent prévenir leurs familles, ils ont été amenés en car, au camp disciplinaire de Rauville-la-Bigot. On a fait signer aux plus vulnérables, une attestation de leur bonne volonté pour leur départ.

Ces jeunes gens ont été enlevés sans pouvoir prendre, ni linge, ni nourriture. Leur surveillance est assurée par des membres de la Gestapo et surtout par des voyous de la Légion des Volontaires anti-Bolcheviks, qui ne ménagent pas les menaces de toutes sortes aux récalcitrants. Le soir, au train de repli créé il y a un an pour les ouvriers qui se réfugient dans les campagnes, une grande surveillance est faite par quatre individus de la Gestapo, quatre inspecteurs de la Sûreté, et quelques gendarmes français.

Tous les colis et valises sont fouillés minutieusement, les papiers examinés avec soin, et gare à ceux qui ne sont pas en règle! Celui-ci donne des instructions pour la poursuite de ses observations dans le secteur Nord-Cotentin. ROCHEMONT , officier de direction de travaux de l'Arsenal de Toulon, où il était depuis près de deux ans un des responsables de la Résistance, vient d'être muté en avril, dans les mêmes fonctions à l'arsenal de Cherbourg.

Avec lui, le mouvement va disposer dans cet établissement d'un agent de renseignements très efficace. A cet effet, LECRÈS, constitue d'abord de petits noyaux de 6 hommes, chargés de la diffusion du journal " Libération ", parmi les ouvriers.

A l'Arsenal de Cherbourg, il s'est donné pour tâche de saboter autant que possible les ordres des Allemands. Comme chef de l'Atelier de la fonderie, il s'ingénie à allonger les délais de réparations des navires et, par l'emploi de matériaux de mauvaise qualité, à amener la détérioration rapide du travail effectué.

Ils n'ont pas tardé à savoir qu'ils servaient la même cause, tout en appartenant à des organisations différentes. Aussi, lorsque le 10 juin, le chauffeur de la sous-préfecture. Maurice MARTIN, ancien militaire, pilote de ligne, confie à son employeur ses sentiments de profonde hostilité aux nazis, celui-ci lui conseille de prendre contact avec Raymond LE CORRE qui l'engage comme agent de liaison, chargé du transport du matériel de propagande.

Maurice MARTIN, par le sous-préfet, aura mission, dans la mesure du possible, de prévenir d'une prochaine arrestation des israélites ou des réfractaires. Le groupe de Carentan compte, parmi ses membres, le facteur des P. D'autre part, François RENOUE, mécanicien du groupe des cheminots de Cherbourg, conducteur de train sur la ligne secondaire de Cherbourg à Bar-fleur et à Valognes, provoque volontairement des déraillements afin de gêner le trafic de l'ennemi par coinçage d'un aiguillage par une pierre, ou par excès de vitesse à Néville, Gatteville, Quinéville, et sabote, par introduction de sable dans le moteur, les pompes à eau des gares de Fermanville et de Gatteville, interrompant leur fonctionnement.

Mais, le 4 juillet à 20 heures, celui-ci est arrêté à son domicile de St-Christophe-du-Foc. Une perquisition ne donne aucun résultat. Le code secret permettant la transmission des renseignements vers Londres par l'intermédiaire du groupe central parisien, n'a pas été découvert, heureusement! Rappelons qu'il était enfermé dans la boîte en fer dissimulée dans un creux de la haie du jardin. Des agents de liaison préviennent les responsables locaux: Nouveau voyage à Paris le 26 août.

Il ne peut être question ici de relater les nombreux déplacements accomplis par André LE BELLEC pendant toute cette période pour assurer les liaisons avec les responsables du Mouvement: Nous ne mentionnerons que ceux qui ont eu des conséquences importantes pour l'action du Mouvement. Il est chargé par le Mouvement " Libé-Nord " de son domicile d'une mission générale de recrutement et de renseignement.

Comme agent de liaison, Émile CUNY est chargé de la transmission du courrier et de la diffusion du journal " Libération ". C'est au château de Ste-Pience, dont le propriétaire Henri PLAUT a mis un pavillon de chasse à leur disposition que les résistants de la région, en majorité des réfractaires au S.

Leur ravitaillement est assuré par des collectes effectuées par les résistants d'Avranches, dont le produit est entreposé dans une pièce aménagée à cet effet, appartenant à Marcel LUCAS.

Quelques jours plus tard, le 10 juillet. L'officier désire regagner l'Angleterre. Celui-ci se renseignera sur une filière possible. C'est un agent de la S. Un camarade résistant, dont il lui donne le signe de reconnaissance. Leur fils, grand malade, est décédé peu de temps après, en décembre Malgré ces tragiques événements, le Mouvement s'implante solidement dans le sud de la Manche.

Il y rencontre Manette RABECQ, son ancienne secrétaire, mutée récemment à Laval elle parcourt le trajet à bicyclette et peut établir avec les résistants de la Mayenne et du sud de la Manche, les liaisons indispensables à une organisation solide.

Celui-ci les fait parvenir les jours suivants, pour surveiller les agissements de ces dangereux policiers, à tous les groupes du département. Pendant les vacances d'été, le mouvement s'implante à Jusigny-le-Tertre. Partout, d'ailleurs, le recrutement s'intensifie dans le sud de la Manche et le Mouvement s'organise en vue de l'action. Ils assistent à deux importantes réunions d'agents du Mouvement, et l'adresse de la nouvelle " boîte aux lettres " de l'organisation leur est communiquée.

Celui-ci propose la formation d'un groupe armé de Francs-Tireurs et Partisans F. Pour cela il faut disposer d'éléments sûrs et courageux. De cette rencontre va naître le groupe des F. Se reporter aux pages précédentes consacrées au Front National.

L'amalgame entre les deux courants formateurs est si bien soudé qu'à partir de novembre, il n'est plus possible de les distinguer. En fin d'année , le mouvement " Libération-Nord " dispose d'une organisation solide, particulièrement dans les secteurs de Cherbourg, Carentan, et dans le sud de la Manche à Avranches, St-James et St-Hilaire-du-Harcourt.

La constitution, en décembre, du Comité Départemental de Libération C. Des groupes se forment, constituant l'amorce de cette armée de l'ombre qu'on appellera les F. Ce réseau, presque exclusivement limité au Nord-Cotentin, cherche, dès le début de l'année , à étendre son action dans la région de Saint-Lô. Mais l'affiliation de celui-ci au " Front National " fait échouer cette tentative.

La lutte contre la réquisition des travailleurs est, en ce premier trimestre, une des préoccupations du réseau. La maison de M. Avec la complicité d'un employé de la gare de Cherbourg, M. BOUE amène les requis par groupes de deux ou trois, vers cinq heures du matin, au domicile de ce cheminot situé près de la gare.

Celui-ci les prend en charge, les conduit dans un local de la station inaccessible aux Allemands ; dès que ceux-ci ont terminé le contrôle des voyageurs, l'employé fait vite monter les fugitifs.

Les requis accueillis par M. Cet article doit être recyclé indiquez la date de pose grâce au paramètre date. Jacques Chirac Les Guignols de l'info. Valéry Giscard d'Estaing Les Guignols de l'info.

Il est montré comme un pilote très doué, qui adore mentir, tricher et voler à la moindre occasion. Il est montré comme un pilote lamentable, voulant surfer sur le succès de son frère.

PPD Les Guignols de l'info. Kim Kardashian et Kanye West, leurs marionnettes des Guignols dévoilées! Personnage des Guignols de l'info Liste de personnalités françaises.

Espaces de noms Article Discussion.

Imsges: rencontre varin montebourg

rencontre varin montebourg

Une nouvelle série d'arrestations va s'abattre en septembre sur les militants.

rencontre varin montebourg

En mai , M. Je suis un libéral enragé. Ainsi, le réseau F.

rencontre varin montebourg

Il propose de montehourg le financement pérenne crédits récurrents site rencontre morlaix unités de recherche. Et pourtant on se démerde. Naissance de la monteboyrg. Sa gloire fort contestable, c'est d'avoir créé le modèle d'une conception du monde et de la société que l'on pourrait appeler l'éternel saint-simonisme: Le matériel de propagande destiné au département est centralisé rencontre varin montebourg son domicile. Leroy, ancien président du syndicat étudiant Fage qui a accompagné avec zèle le train de réformes néolibérales. J'ai tout particulièrement apprécié que rencontre varin montebourg ayez commencé en citant Flaubert: