HUBERT LAVALLEE | RE/MAX

CITATIONS ET PROVERBES À SE SOUVENIR

resultat rencontre saint hubert

Il y a une grande différence entre dire: Il fait construire un nouveau pavillon pour les étudiants catholiques de Nancy. Autant de nouveautés qui transforment son 1 er escadron en escadron modèle. Le vernissage de ces expositions se tiendra le 2 septembre à la Maison de la Mémoire de Liévin. Film , Manon danseuse , Vente aux enchères. Pour cette version dansée du Petit Prince, elle a créé la chorégraphie et géré l'ensemble des éléments artistiques, de la scénographie aux costumes.

Formulaire de recherche

Il le paiera de sa place en ne restant guère plus d'un an. Lyautey souhaite ménager Abd El Krim, dont il a reconnu la valeur, qu'il ne désespère pas d'amener à résipiscence et verrait bien comme un caïd du Rif, reconnaissant l'autorité du Makhzen [ ]. Les uns le disent mauvais pilote, les autres mauvais écrivains. Editorialiste à la Nuova Sardegna, il écrit pour les pages de politique culturelle de Il Fatto quotidiano et pour Reset. Il se forme chez eux une jeunesse qui se sent vivre et veut agir, qui a le goût de l'instruction et des affaires.

Mais, si vous la tenez, ne la lâchez surtout pas. Plus on leur cède, Plus ils deviennent exigeants. Nous ne faisons que passer. Notre tâche est d'observer, d'apprendre, de grandir, d'aimer, puis de nous en retourner. Nous ne sommes que de passage. Nous sommes venus observer, apprendre, grandir, aimer Puis retourner d'où nous venons.

Le jour présent, si tu le vis, fera de chaque hier un rêve de bonheur et de ton avenir une vision d'espoir. Ou pa paka montré manman fè yich. On ne donne pas de conseils à un spécialiste. Ou toujou sèten manman-w ou pa jen sèten papa-w.

Chacun a besoin de l'autre pour se révéler. Ou pé ni pliziè fanm, ou ni an sel manman. Une mère est quelqu'un d'irremplaçable. Le plus difficile, C'est d'y habituer les autres.

Où il n'y en a pas, il y en a deux. Par la force, pas même un grillon. L'amour sans la passion aussi. Les filles, c'est l'inverse Dieu ne fait qu'ébaucher l'homme, c'est sur la terre que chacun se crée. Même une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour. Le chemin du mensonge est court. Pli-poch ou plen, plis fanm enmen'w. La vénalité est naturelle à la gente féminine. Il reste que chaque être; même le plus humble, le plus apparemment inanimé, a une âme, une force.

Il faut savoir raison garder. Poul pa ka chanté douvant kok. Ce n'est pas la femme qui fait la loi à la maison. On peut toujours se pendre après. Lapokosion sé manman félisité. Prudence est de sûreté. Quand bourdonne votre oreille droite, votre éloge est mis de côté.

Lakay mamanm, kaka poul sé zé, lanmori sé soup. Rien n'est meilleur que ce qui provient d'une mère. Kan napa manman, tété granmanman. Faute de grives, on mange des merles. Quand un oeuf tombe sur une enclume, malheur à l'oeuf! Ils pourront servir Au second mari de votre femme. Des péchés, Des dettes, Des ennemis et Des années.

Qui reçoit ne doit jamais oublier. Qui médite, ne péchera point. Qui veille, ne craindra point. Qui sait parler et se taire à propos, n'aura point de querelles. Qui ne sait dire un mot gentil, quand il le faut, est muet. Qui est tourmenté par un trop grand désir est pauvre.

Qui ne sait dire un mot gentil, Quand il le faut, est muet. Qui est tourmenté par un trop grand désir Est pauvre. Zié bétjé brilé zié nèg. Le Blanc domine le Nègre. S'il y a de la beauté en vous, Il y aura de l'harmonie dans votre maison. S'il y a de l'harmonie dans votre maison, Il y aura de l'ordre dans votre pays.

S'il y a de l'ordre dans votre pays, Il y aura de la paix dans le monde. On ne trébuche jamais deux fois sur la même pierre. L'eau porte le bateau ou le fait chavirer.

La sexualité féminine, C'est l'art de l'accueil. Si on les garde fermées on ne peut obtenir que quelques grains. S'il se gratte le cul, C'est qu'il ne fera pas beau non plus! Si la chance n'est pas avec toi, pourquoi te hâter? Si l'oeuf tombe sur la pierre, Malheur à l'oeuf. Mais s'il n'en a pas, Alors s'inquiéter ne change rien. Si le pauvre en mange, On l'accuse de gourmandise. Si l'on veut vivre selon le sentiment, On devient pantin.

Peut-être vaut-il mieux vivre Selon le sentiment dans le monde, et Selon la raison, dans son for intérieur. Si tu recules, tu meurs.

Si tu es agneaux, ils sont lions. Si tu me brûles, tu me transoformes en fumier. L'argent fait l'homme fier, Le dénuement fait place à la flatterie. Si tu peux parler, tu peux chanter. Si tu va trop lentement, Le malheur te rattrapera. Si tu veux être heureux pendant une journée, va à la pêche. S'il en fait plus, il est un homme libre. Si vous enseignez à une femme, Vous enseignez à toute la famille.

Si vous le dévoilez, vous êtes le sien. Servir des rois, faire le métier de voleurs, Être cavalier habile, accumuler des biens, Être sorcier, se mettre en colère. Au ciel il y a beaucoup d'étoiles ; Il y a des tribus entières, Hommes, femmes, enfants, Depuis longtemps devenus étoiles. An ba latè pa ni plézi. Il faut profiter De notre séjour terrestre. Tout tan ou ni lajan ou ni zouti. L'argent donne du pouvoir. Faut bien que les potiers vivent!

Ne perds pas de temps, Va dormir! Le diable lui-même n'entend rien à ce qu'ils disent. Blancs, Noirs, Rouges, Jaunes, riches, pauvres, croyants, athées, il existe quelque part en chacun de nous un petit point qui sent mauvais. Il ne tient qu'à toi d'y descendre, muni de la lampe de sagesse. Tout tanbou pas ni bon son. Apparence n'est pas gage de qualité.

Mais tout ce qui arrive deux fois arrivera certainement une troisième fois. Même face aux meilleures juniors, la cadette Alizée Benaiteau a survolé les Championnats régionaux de cross-country à Louvres.

Sextius sacrée dix ans après Jacquin. Avec deux titres, Domont occupe la troisième place. La patience est amère mais son fruit est doux. Vainqueur sortant, Michael Lozano décroche la troisième place. Triathlète au VMT, le jeune Montmorencéen a montré de belles aptitudes et a même talonné le vainqueur du cross long Yann Lombardot durant les premiers mètres. Il a offert à son nouveau club son premier titre individuel aux Départementaux depuis Jean-Pascal Lallaouret en et une première qualification aux Régionaux sur le cross long seniors.

Placzek reste au sommet. Malgré une grippe et une pharyngite, Marion Placzek ne se laisse pas abattre. La Sannoisienne compte désormais sept couronnes départementales décrochées depuis et fait partie des athlètes en activité les plus titrées aux Départementaux de cross aux côtés de Marie-Line Hamon, Laurine Agasseau et Chloé Susset.

Réactions de Camille Gabard et Meredith Lorient 2e et 3e espoir. Et Abdelhakim Mebrek a décroché une encourageante septième place. Hamon, avion à réaction. Neuf fois médaillée aux Championnats de France, Jennifer Lozano était la grande favorite du cross court départemental. Jennifer a montré que sa passion pour le cross était plus forte que le temps qui passe.

Après plus de 20 ans de carrière dans cette discipline, sa soif de victoire reste intacte. Réactions de Jennifer Lozano et Chloé Susset. Guillard saisit sa chance. Réaction de Charlotte Guillard. Mais un improbable imbroglio lui fit manquer le départ. Cartieaux au plus haut. Baptiste Cartieaux a décroché son 3e titre départemental en quatre ans en cross. Le club présidé par Dominique Dufour et Marie Lions a décroché du même coup son sixième titre par équipe en huit ans.

Natan Sarrazin est passé tout près de conserver son titre. Une performance qui aurait été inédite en 20 ans dans cette catégorie. Après sa seconde place sur le cross court, Abdelhakim Mebrek a réussi à remporter le cross long de Taverny devant son nouveau coéquipier Fabien Ould et Jean-Michel Millien vainqueur en des courses sur route de Breteuil et de Liancourt en catégorie vétérans.

Placzek sans trembler — Juniors H: Sait comme un grand — Minimes F: Djoudi Sait écrase ses rivaux — Marche nordique: El Khazen au-dessus du lot. Cette fois, après sa septième place au Cross national du Val-de-Marne, la demi-fondeuse reprenait le chemin des labours.

Ramdi, de père en fils. Collectivement et avec panache. Mingam déjà haut de gamme. De bon augure avant sa participation au semi-marathon de Saint Pol Morlaix début novembre. La course de 10 km a permis à la Pontoisienne Cyrielle Tirelli de réaliser la passe de trois après ses succès à Franconville et à Eragny. Ait Moh a calé au 6e km. La seconde place revenait à son coéquipier de Poissy, Anis Chefirat 5 e des France vétérans de semi-marathon deux semaines plus tôt.

Gustave devancé par Malicki. Marion Placzek, sacrée championne de France espoirs du semi-marathon deux semaines plus tôt, a accompagné le maire de Sannois Bernard Jamet tout au long du parcours. Da Silva survole le 12,6 km. Le 18 septembre, José-Carlos Da Silva a remporté sa première victoire depuis quatre ans.

Bové et Demelle font des étincelles. François-Joseph était devenu champion de France cadet du 3 m après une participation aux Mondiaux de course en montagne. La demi-fondeuse de Saint-Brice Athlétisme, 4e des derniers France juniors sur 2 m steeple, a remporté le 6,3 km de la Montmorencéenne, une semaine après sa victoire à Ecouen. Toriel ménage le suspense. La course de 3 km a réservé le principal suspense de la 5e édition de la Montmorencéenne.

Marotte frôle le podium. Il lui a manqué quelques mètres et une poignée de secondes pour atteindre son Olympe. Elemba Owaka glorieux finaliste. Ce soir, au stade olympique de Rio, Franck Elemba Owaka a failli offrir au Congo la première médaille olympique de son histoire. Le protégé de Mohamed Fatihi a fait preuve de panache en améliorant son record national pour la sixième fois en six mois. Le lanceur a puisé sa motivation dans sa désillusion de Mais avec quatre semaines sans entraînement après les France élites, la Valdoisienne manquait de rythme pour ces Jo de Rio.

Ghribi perd son titre. Cette fois, le protégé de Jean-Hervé Stievenart a manqué la finale du triple saut des Jeux olympiques de Rio… pour un centimètre! Karlsson chute en quarts. Après Tristan Flore battu au premier tour par équipe et Marcos Freitas quart de finaliste en simple , son troisième représentant, Kristian Karlsson, a achevé son parcours olympique en quart de finale du tournoi par équipe.

Menaldo sort sur blessure. Le coup est rude. Quart de finaliste en simple, Marcos Freitas fondait de grands espoirs dans le tournoi olympique par équipes de tennis de table. Karlsson prêt à défier la Corée. Et individuellement, le lauréat de la Ligue des Champions a surclassé le jeune Kanak Jha , , Et son coéquipier Simon Gauzy a eu trois balles de match pour remporter le match décisif.

Aucun valdoisien en lice ce 12 août aux Jeux Olympiques de Rio. Après la première journée du Grand Prix, les dés semblaient déjà jetés. Au classement provisoire, la France est 10e. Brieussel entre en lice. Le 10 août à 19h57, Stéphanie Brieussel 2e en partant de la droite, sur la photo débutera ses premiers Jeux olympiques en dressage.

En cas de podium final, la résidente de Champagne-sur-Oise et ses coéquipiers seraient de véritables héros. Aux JO, la France attend en effet sa première médaille en dressage par équipe depuis Rodriguez Quevedo battu par Geza. Freitas en quart de finale. Vers 22h30, Marcos Freitas 11 e au dernier classement mondial a validé son billet pour les quarts de finale du tournoi individuel de tennis de table, aux Jo de Rio. Karlsson éliminé par une légende. Mais le pongiste suédois est sorti par la grande porte.

On le retrouvera le 13 août au premier tour du tournoi par équipe face aux Etats-Unis. Le lauréat de la Ligue des Champions retrouvera en seizièmes de finale le très expérimenté biélorusse Vladimir Samsonov depuis vingt ans dans le top 10 mondial. Mathlouthi ouvre le bal.

Samedi 6 août à 18h54 heure française , Ahmed Mathlouthi a été le premier Valdoisien à entrer en lice aux Jeux olympiques de Rio. Direction la piscine olympique. Le Sarcellois poursuivra sa campagne olympique, dimanche 7 août à 18h24 sur m nage libre. Victoire difficile de Jo en trois sets. Victor Koretzky est un phénomène. Dans la nuit du 7 au 8 août, Marcos Freitas débutera ses troisièmes Jeux Olympiques en tennis de table.

Mais cette fois-ci, à Rio, le gaucher de Madeire devrait aller bien plus loin dans la compétition de simple et pourrait conduire le Portugal à sa première médaille olympique par équipe. Plus jeune pongiste champion de France senior, Tristan Flore a souvent été foudroyé par les blessures ces dernières années. Depuis , Kevin Menaldo est une valeur sûre du saut à la perche, présent dans tous les rendez-vous internationaux.

La France attend sa première athlète finaliste olympique sur le m féminin depuis Ce sera peut-être Justine Fedronic. Franck Elemba Owaka tient sa revanche. Mais sa fédération lui avait préféré un sprinteur. Une consécration pour le Valdoisien guère épargné par les blessures durant sa carrière. Un titre de vice-champion olympique derrière une Jamaïque qui apparaît intouchable sera une première depuis La judokate Clarisse Agbegnenou, la demi-fondeuse Habiba Ghribi ou le pongiste Marcos Freitas représentent de réelles chances de titre olympique.

Dès qu'il est débarrassé de son corset, il s'applique à fortifier son corps par des exercices tels que la course à pied, l'escalade et l'équitation. On le voit aussi jouer à construire des villes dans le sable, sans qu'on sache si cela lui vient de son père [ 11 ]. Just Lyautey, muté à Dijon , place en mars son fils Hubert au lycée de cette ville, où il passe le baccalauréat en [ 12 ]. Marqué, comme la plupart des jeunes gens de sa génération, par la défaite française de et l'invasion prussienne - qu'il avait vue de près à Dijon - et doué d'une volonté tenace, Lyautey réussit en octobre à intégrer l' École spéciale militaire de Saint-Cyr , promotion archiduc Albert Bien que ses résultats y soient excellents, Lyautey ne s'y plaît pas et nourrit sa réflexion de rêves de grandeur et d'une profonde recherche spirituelle [ 13 ].

Sorti de l'école et menant à Paris la vie mondaine d'un jeune officier de son rang, mais en pleine quête spirituelle, Lyautey participe au catholicisme social d' Albert de Mun , qui s'oppose aux excès du libéralisme mais refuse les solutions révolutionnaires. Il correspond jusqu'à sa mort avec Lyautey [ 14 ]. Monarchiste de raison, légitimiste par romantisme, ce dernier ne cache pas ses opinions catholiques et royalistes alors que la France est devenue républicaine et anticléricale [ 15 ].

En , classé 29 e sur , il sort de Saint-Cyr et est admis en janvier à l' École d'application d'État-major , installée à Paris. Deux ans plus tard, il devient lieutenant et, à l'occasion d'un congé, il part deux mois en Algérie avec ses camarades de promotion Prosper Keller et Louis Silhol.

Cette première découverte de l'Algérie le passionne. Il y passe deux ans, d'abord à Orléansville , puis à Alger. Celui-ci, averti des rumeurs de prochain ralliement du Pape à la République , charge Lyautey d'une mission auprès de Léon XIII qui le reçoit en audience le 18 mars Lyautey en sort visiblement déçu, pressentant que l'opinion du pape est déjà faite. Lyautey rencontre bientôt, à l'occasion d'une revue militaire, le général L'Hotte , inspecteur de la cavalerie en résidence à Tours et ancien écuyer en chef du Cadre noir , qui, séduit par la personnalité du jeune officier, le choisit comme aide de camp.

Pendant les quatre années passées auprès du général L'Hotte, Lyautey voyage beaucoup à travers la France et ses villes de garnison et s'initie à la tactique militaire, alors en complet renouvellement, au prix d'un travail harassant. Au 1 er escadron qu'il commande, il bouleverse les habitudes et, avec l'accord de son chef de corps, le colonel Donop, il décide de créer:.

Autant de nouveautés qui transforment son 1 er escadron en escadron modèle. Comme il est proche de Paris, cela permet à Lyautey des contacts faciles avec le milieu intellectuel.

Un homme joue à l'époque un rôle clé auprès de lui, il s'agit du diplomate et écrivain Eugène-Melchior de Vogüé , comme Albert de Mun partisan du catholicisme social. Séduit par sa conception de l'armée nouvelle et les réformes qu'il a engagées, Vogüé lui demande en d'écrire un article pour la célèbre Revue des deux Mondes qui est intitulé Du rôle social de l'officier dans le service militaire universel , réédité par la suite sous le titre Le rôle social de l'officier.

Les règlements en vigueur imposent une autorisation qu'il n'a pas réclamée. Le texte, non signé, mais dont l'auteur est vite connu, crée un important débat parce qu'il défend l'action éducatrice de l'armée au-delà de sa fonction purement militaire.

Lyautey, qui veut dépasser les rapports de classes, voit en effet le service militaire universel comme l'unique moyen de former la jeunesse sur une base égalitaire [ 18 ]. Le battage fait autour de cet article fondateur est tel que les lettres d'encouragement et les dons affluent de toute la France. Les amis de Vogüé décident la même année de créer une association pour promouvoir leurs idées, l'Union pour l'action morale fondée le 11 janvier , présidée par Desjardins avec Lyautey parmi les quinze membres fondateurs [ 20 ].

C'est l'occasion pour Lyautey de faire la connaissance de jeunes gens de son âge qui font des carrières brillantes et deviennent ses amis: En août , sur instruction du général de Boisdeffre qui veut le faire changer d'air après les remous causés par son article, il part pour l'Indochine [ 22 ].

Il est désabusé, car il s'attend à trouver une garnison de plus, l'exotisme en prime. Dès les escales de Suez et de Singapour, il remarque l'activité que déploient les troupes anglaises et l'état d'esprit de leurs officiers [ 23 ].

À Saïgon, il est reçu par le gouverneur général Lanessan et le courant passe tout de suite. Ce dernier lui explique qu'il ne faut pas détruire les cadres du pays conquis mais ici gouverner avec le mandarin, non contre le mandarin, qu'il faut respecter les traditions et s'efforcer de se rallier les élites [ 24 ].

Il esquisse pour Lyautey tout un pan de la doctrine que ce dernier appliquera plus tard au Maroc. Il rejoint l'état-major du corps d'occupation à Hanoï , au Tonkin. C'est là qu'il fait une deuxième rencontre décisive, celle de Gallieni. Fort de ses vingt ans de colonies, Gallieni lui expose sa doctrine: Pour lui, le succès militaire est nécessaire, mais il n'est rien si on ne lui unit un travail simultané d'organisation: Lyautey le suit en campagne, le voit pacifier des régions frontalières et construire des villes.

Gallieni doit partir pour Madagascar où la situation est mauvaise. Le gouvernement l'a nommé Gouverneur général. Il ne tarde pas à faire appel à Lyautey qui arrive à Tananarive en mars Sa première mission est de pacifier la zone dissidente du nord. Une fois les paysans rassurés et remis au travail, il lui faut organiser le pays où tout manque.

Il a carte blanche de Gallieni et en profite pour construire des routes ou créer des villes sa passion d'enfance comme Ankazobé. Un chef rebelle dont il a épargné la vie lui offre une sagaie d'honneur dans laquelle est incrusté un thaler à l'effigie de Marie-Thérèse , avec la devise des Habsbourg [ 26 ].

Cinq ans de proconsulat le comblent, surtout quand il compare avec la situation qu'il retrouve en France à chaque permission, alors que le scandale de l' affaire Dreyfus ne fait que s'étendre.

En , Lyautey est nommé colonel et Gallieni lui confie le commandement de la province du sud, avec pour mission de la pacifier. Le voilà de nouveau en campagne pendant deux ans.

Sa tâche accomplie, il rentre en France début pour prendre le commandement du 14 e hussards , basé à Alençon. On lui a aimablement conseillé de se faire oublier. Il ronge donc son frein quand, à l'été , invité chez son ami Jules Charles-Roux , il y rencontre le gouverneur général de l'Algérie, Charles Jonnart.

Ce dernier lui parle longuement de l'insécurité qui règne à la frontière algéro-marocaine, avec des tribus dissidentes qui lancent des razzias en Algérie et retournent se mettre à l'abri au Maroc.

À sa demande, Lyautey lui expose les méthodes qu'il a utilisées à Madagascar. Peu après, de nouvelles attaques meurtrières ont lieu et le poste d' Aïn Sefra est menacé. Lyautey est informé en septembre qu'il est nommé en Algérie, réclamé par le gouverneur général.

La longue amitié qui le lie avec Eugène Étienne , député d'Oran, franc-maçon et plusieurs fois ministre a dû jouer [ 27 ]. À peine installé à Aïn Sefra, il apprend qu'il est promu général de brigade. Il constate que de nombreux services lui échappent: Il réclame de les avoir tous sous ses ordres et le droit de correspondre directement avec le ministre en cas d'urgence, sans passer par la hiérarchie [ 28 ].

Au cours de l'hiver , il fait connaissance avec les traditions berbères et les décors du bled , à Figuig et ailleurs. Ce qu'il découvre l'enchante [ 29 ] mais l'immobilisme lui pèse. Décidé à crever l'abcès, il installe un camp à Berguent Aïn Beni Mathar et quand Paris, qui n'admet pas qu'il ait franchi la frontière, lui donne, le 30 juillet , l'ordre de se replier, il demande un sursis à exécution, le temps de s'expliquer car il a donné sa parole aux tribus locales qu'il les protégerait.

Il met sa démission dans la balance. Sur fond de crise ministérielle car les Affaires étrangères sont vent debout , Jonnart finit par faire admettre la solution proposée par Lyautey: Après la conférence d'Algésiras qui n'accorde à la France que des droits limités au Maroc, Lyautey est nommé à la tête de la division d' Oran en Sur ordre de Paris, il occupe Oudjda , puis réprime un soulèvement des Beni Snassen et parvient à pacifier la zone frontière.

Début , les tribus se sont soulevées au Maroc à l'instigation de Moulay Hafid. Le général d'Amade fait face avec difficulté, bloqué à Casablanca. Clemenceau , dont l'opinion à l'égard de Lyautey a changé, l'envoie en mission sur place. À son retour, ce dernier plaide la cause de d'Amade devant Clemenceau. Il dit au chef du gouvernement qu'il lui a conseillé d'attendre avant de procéder à l'évacuation de Settat qui lui avait été prescrite. Lyautey explique au chef du gouvernement l'importance de cette position et Clemenceau, subjugué, cède et annule l'ordre [ 31 ].

Il est rappelé fin , pour prendre le commandement du corps d'armée de Rennes. Il appréciait cette dernière pour son non-conformisme et sa liberté d'esprit. Il fait en sorte que sa dépouille et ses manuscrits soient cherchés et retrouvés dans la maison d' Aïn Sefra , où elle avait trouvé la mort le 21 octobre à la suite d'une crue [ 32 ].

Quant à Charles de Foucauld, qu'il avait connu jeune officier lors de son premier séjour en Algérie, il l'a reçu à Aïn Sefra et été le voir à Beni Abbès.

Ce fut un choc pour lui de retrouver en ermite détaché de toutes les contingences celui qu'il avait connu en joyeux fêtard, on peut même dire débauché.

Ils avaient naturellement beaucoup de choses à se dire en raison de la parfaite connaissance du terrain et des hommes acquise par Charles de Foucauld lors de son exploration clandestine du Maroc dans les années Il a également en Algérie fait la connaissance d' Henry de Castries , explorateur et géographe, qui avait eu des expériences voisines de celles du père de Foucauld, la sainteté en moins: Lyautey l'a fait nommer colonel dans la territoriale , affecté en à Tanger, avec mission de continuer ses recherches.

En novembre , suite au coup d'Agadir , Joseph Caillaux et Jules Cambon négocient un accord avec l'Allemagne pour avoir les mains libres au Maroc. Cet accord est ratifié en janvier On ne doit plus traîner pour établir le protectorat car les tribus se sont soulevées quand le sultan Moulay Hafid a confié le poste de grand vizir au Glaoui [ 34 ]. Ce dernier a bien été destitué en mais la révolte continue et les troupes françaises ont bien du mal à la contenir. En mars , le ministre de France à Tanger , Eugène Regnault , que l'on destinait à être le premier Résident, fait signer au sultan Moulay Hafid un traité de protectorat, en échange d'un appui de la France contre les dangers qui pourraient le menacer.

Ce traité reconnaît implicitement la souveraineté du Sultan, mais il n'a pas l'initiative des lois, seulement le droit de s'y opposer en refusant de signer les dahirs. En outre, le maintien de l'ordre, la défense, les finances, les relations extérieures lui échappent [ 35 ]. En avril de la même année, une révolte des troupes marocaines à Fès oblige le gouvernement français à changer ses plans et à envisager un Résident militaire plutôt qu'un civil.

Le choix se porte sur Lyautey qui, par un décret du 28 avril [ 36 ] , devient le premier résident général de France au Maroc. Il débarque le 13 mai à Casablanca en compagnie de sa nouvelle recrue, Henry de Castries , et est accueilli par le colonel Gouraud. Direction Fès, où il doit se présenter au sultan. En cours de route, il rencontre l'architecte Maurice Tranchant de Lunel , aquarelliste de talent, qu'il embauche sur le champ pour en faire son directeur des Antiquités, Beaux-Arts et Monuments historiques du Maroc.

À Fès, il trouve une ville en révolution et s'attendant au pire, car une attaque des tribus est imminente. Ses officiers réussissent à desserrer l'étau et à mettre en fuite les tribus.

Le Sultan veut quitter la ville où il s'est senti prisonnier pour Rabat et Lyautey acquiesce. Le sort en est jeté: Ce transfert n'a pas calmé Moulay Hafid, qui traverse une crise de dépression et finit par démissionner. Il est remplacé par son demi-frère, Moulay Youssef.

La continuité de l'administration du Sultan est assurée par le grand vizir El Mokri , nommé en , qui sert toute la dynastie alaouite jusqu'en Les premiers problèmes que Lyautey doit affronter sont territoriaux: Après avoir reçu des assurances du Glaoui , Lyautey envoie le colonel Mangin affronter les dix mille guerriers d'El Hiba le 6 septembre.

Il parvient avec l'aide de l'artillerie à les mettre en déroute. Le 1 er octobre, Lyautey fait son entrée triomphale à Marrakech et découvre les délices de ses palais et de ses jardins. Cependant le Glaoui, autoproclamé grand ami de la France mais personnage retors, deviendra un allié encombrant pendant près d'un demi-siècle. Pour Lyautey, il y avait urgence à intervenir, car le prétendant El Hiba, en contestant la nomination du Sultan, remettait en cause un des piliers de sa politique: La protection était dans le texte même du traité signé en début d'année.

Quant au respect, Lyautey va jusqu'à porter une attention méticuleuse à recréer la dignité du sultan Moulay Youssef, mise à mal par ses prédécesseurs: Je l'ai entouré de vieux Marocains rituels. Son tempérament de bon musulman et d'honnête homme a fait le reste. Il a restauré la grande prière du vendredi, avec le cérémonial antique. Il a célébré les fêtes de l' Aïd el-Seghir avec une pompe et un respect des traditions inconnus depuis Moulay Hassan [ 37 ] À la suite de ces hauts faits, les honneurs pleuvent, élection de maréchal à l' Académie française le 31 octobre et grand-croix de la Légion d'Honneur l'année suivante.

Le succès de Lyautey a aussi un résultat paradoxal: Il se raidit et refuse. D'abord, il est économe du sang de ses soldats, ce qui le distingue de bien de ses collègues, surtout, il préfère de beaucoup, quand il n'y a pas urgence, user de patience et de persuasion pour obtenir le ralliement des rebelles, qui sera d'autant plus solide qu'il n'aura pas été obtenu par la force: Voilà un deuxième fondement de la doctrine de Lyautey énoncé.

Un moyen de pacification privilégié est l'utilisation des goums , créés en et recrutés dans les tribus marocaines, dont Lyautey fixe le statut en Ces formations militaires doivent faire le lien avec la population indigène, faciliter l'administration des tribus, voire aider à établir des contacts avec les tribus rebelles.

L'adhésion des populations, il compte l'obtenir par le développement des régions pacifiées. C'est pourquoi la tâche prioritaire en est l'équipement du pays, la construction de routes, de voies de chemin de fer, de ports et de villes.

Il compte aussi l'obtenir grâce à l'appui des organismes indigènes qu'il consulte, informe et auxquels il souhaite donner un vrai pouvoir. On retrouve ici encore la doctrine Lyautey. C'est ainsi qu'il consacre des journées entières à s'entretenir avec les chefs des communautés religieuses, les commerçants, les notables, qu'il séduit par la franchise de son accueil et par l'attention bienveillante avec laquelle il les écoute [ 39 ].

Néanmoins, quand il le faut et qu'il ne peut pas faire autrement, il recourt à la force. Son projet de liaison ferroviaire avec l'Algérie se heurte au verrou de la poche de Taza. Il faut engager l'armée pour sécuriser le parcours.

C'est à Gouraud qu'il revient en mai de commander les troupes. Il réussit au prix de durs combats et est rejoint par les forces venues d'Algérie que commande le général Baumgarten [ 40 ].

Dans la foulée, en juin, le général Henrys réduit le bastion zaïan et libère Khenifra. Alors qu'en juillet, Gouraud poursuit les opérations autour de Taza, il est stoppé net par Lyautey qui le rappelle à Rabat pour lui annoncer que la guerre est déclarée. Après avoir été informé par Paris, Lyautey pique une crise: Une guerre entre Européens, c'est une guerre civile C'est la plus énorme ânerie que le monde ait jamais faite [ 41 ]!

Puis il se calme et fait face. L'entrée en guerre de la France implique du Maroc un effort particulier pour la soutenir, d'abord par l'envoi de troupes, ensuite par des fournitures agricoles massives, pour pallier les déficits nés de l'occupation d'une partie du territoire et du manque de bras dans les autres régions agricoles du pays. Lyautey s'engage à envoyer immédiatement vingt bataillons et six batteries.

Il assure que le reste suivra, sans dégarnir le pays et se replier sur la côte comme on le lui suggérait, ce qui surprend l'état-major, mais il laisse faire [ 42 ].

Lyautey sait en effet le risque d'embrasement qui pourrait suivre le retrait total des troupes au contact des rebelles, à Taza et autour de Khenifra [ 43 ]. Cette armature est souvent faite de territoriaux venus de France ou de colons auxquels on a distribué à la hâte des uniformes de légionnaires ou de zouaves [ 44 ].

Quant aux fournitures agricoles, les chiffres sont éloquents: Paradoxalement, ces contraintes laissent plus de liberté à Lyautey pour mener à bien ses projets architecturaux. En effet, l'administration de la métropole, si tatillonne, mais absorbée par la guerre, relâche son contrôle, mieux, elle cède sans discuter à ses demandes de crédits [ 45 ].

Lyautey s'est constitué une belle équipe placée sous la houlette d' Henri Prost , architecte urbaniste c'est un des pères de l'urbanisme moderne , chargé des plans des villes nouvelles, à Rabat à partir de et à Casablanca à partir de [ 46 ]. Dans l'équipe, on trouve aussi Tranchant de Lunel [ 48 ] , déjà cité, Jean-Claude Forestier , architecte-paysagiste chargé plus particulièrement d'implanter des jardins, Albert Laprade [ 49 ] , constructeur de la Résidence actuel ministère marocain de l'Intérieur et de la poste à Rabat, Adrien Laforgue frère de Jules , à qui l'on doit la gare, la cathédrale Saint-Pierre de Rabat aux tours en forme de minaret, le palais de justice actuel Parlement et bien d'autres immeubles à Casablanca et à Rabat, Antoine Marchisio, futur constructeur avec Prost de l'hôtel de la Mamounia à Marrakech, ou Joseph Marrast , concepteur du Palais de Justice de Casablanca.

L'entrée en guerre a eu un autre avantage: Lyautey a par ailleurs bien compris que pour éviter des troubles à une période où la présence militaire est si réduite, il faut occuper les populations en multipliant les chantiers. Les ports sont aussi prioritaires, d'autant qu'on a découvert des gisements de phosphate qui nécessitent des infrastructures à la dimension de l'enjeu. Le port de Casablanca est en chantier depuis , mais chaque tempête démolit les digues péniblement construites. Un consortium est formé en pour résoudre définitivement le problème, il comprend Schneider , la Compagnie marocaine et la société de travaux publics des frères Jean et Georges Hersent.

Une énorme digue parallèle à la côte, le brise-lames, est construite qui délimite un plan d'eau accessible aux plus gros cargos de l'époque, ainsi qu'aux navires à passagers de la Compagnie Paquet. Lyautey suit les travaux de près [ 51 ] mais le port n'est inauguré qu'en Les Hersent construisent parallèlement celui de Fedala depuis, Mohammedia.

À Kenitra , au nord de Rabat et à l'embouchure du Sebou , un port fluvial est créé, et une ville moderne édifiée, qui porte le nom de Port-Lyautey par la suite. C'est encore à lui que l'on doit le début de l'électrification du pays par des centrales thermiques, en attendant les premiers barrages. Pour mener à bien sa tâche, Lyautey s'appuie sur les institutions du Maroc traditionnel: Il développe le corps des officiers des Affaires indigènes, héritiers des Bureaux arabes d'Algérie [ 52 ] , qui ont des tâches civiles et de renseignement.

Surtout, s'inspirant d'une expérience tunisienne, il implante au Maroc le corps des contrôleurs civils appelés par les Marocains sidi el Hakem [ 53 ] , un poste doté d'un prestige certain beaucoup finissent préfets ou ambassadeurs.

En fait, ce sont deux administrations qui coexistent, l'une militaire, l'autre civile, selon un découpage du Maroc en zone militaire zone tribale et confins , et zone civile Rabat et le Rharb, Casablanca et la Chaouia [ 54 ]. Les officiers des affaires indigènes opèrent en zone militaire, les contrôleurs civils dans les grandes régions centrales.

La mise en place de leur corps se fait en Lyautey précise qu'ils ont pour mission d'adapter graduellement le pays aux formes modernes de civilisation. Il insiste sur le fait qu'il s'agit d'une mission de conseil et d'assistance, pas d'administration directe. Ils doivent travailler en coopération avec les autorités locales, pachas et caïds [ 55 ] , qui ont des compétences étendues en matière de justice et d'impôts.

D'où une source de conflit avec les partisans d'une administration directe, et Lyautey a du mal à imposer sa vision des choses. La civilisation marocaine est une civilisation millénaire, qui a connu de brillants échanges avec celle d' Al Andalus [ 56 ] , et de belles périodes sous les Almohades , Mérinides , Saadiens et Alaouites.

Depuis la mort du sultan Moulay Ismaïl en , elle est quelque peu assoupie. Lyautey veut la réveiller et donner au pays la fierté de son héritage. Il crée donc en novembre le Service des Beaux-Arts, Antiquités et Monuments historiques , confié à sa récente recrue, Tranchant de Lunel. Il est composé d'architectes et de peintres.

Pour accomplir ces missions, le service est aidé par les militaires des services topographiques et du génie [ 58 ] , mais aussi par des artisans locaux recrutés et formés spécialement aux styles anciens almohades, mérinides, etc. Tranchant est aidé par son confrère Maurice Mantout, futur architecte de la Grande Mosquée de Paris , et Prosper Ricard, qui a en charge l'enseignement des arts indigènes. Pendant la guerre, des territoriaux, des blessés, des mobilisés réclamés par Lyautey arrivent en nombre: Les premiers monuments à bénéficier du classement et d'un programme de restauration sont les médersas , de Meknès, Marrakech médersa Ben Youssef et Fès médersas Bou Inania et Attarine.

Préoccupé de la sauvegarde de ce patrimoine architectural, Lyautey impose une consultation du service des Beaux-Arts sur tous les projets de construction dans ou hors des médinas, et pour ces dernières, le respect des règles ancestrales [ 61 ]. Outre l'action en faveur des artisans marocains à travers les ateliers d'art indigène, il s'est intéressé personnellement à sauvegarder les branches d'activité non concernées par la restauration des monuments.

Ainsi, après s'être aperçu qu'il ne restait plus que deux vieux relieurs à Fès, il les a incités à former des apprentis pour perpétuer leur métier, qui a de la sorte été sauvé [ 62 ]. La sauvegarde des objets d'art et d'ameublement implique la création de musées.

Il fait donc acheter diverses collections ethnographiques et dès , deux musées voient le jour: L'arrivée de Lyautey a provoqué un formidable appel d'air en France et en Afrique du Nord: C'est un souci pour lui, car au début les infrastructures et les logements manquent. Il est aussi contre ces arrivées massives car il ne veut pas que les nouveaux venus accaparent les postes dans l'administration et les entreprises, qu'il souhaite réserver en priorité aux Marocains pour assurer leur promotion [ 66 ].

Il se heurte à des résistances considérables et cette politique est largement abandonnée par la suite. Il lui faut bien faire face à cet afflux et assurer le développement économique du pays.

En agriculture, il suit une double politique: Dès , il crée le service forestier, porté à bout de bras pendant des décennies par Paul Boudy [ 67 ]. L'industrie de transformation prend le relais avec la création de cotonneries, huileries, minoteries, conserveries et scieries [ 68 ].

À l'entrée en guerre, on découvre dans le consulat allemand abandonné les éléments d'une remarquable organisation commerciale: Lyautey considère que c'est un exemple à suivre et décide de promouvoir la production locale et nationale dans une grande foire qui a lieu à Casablanca en Cette manifestation a une conséquence très inattendue: Même réaction ou presque à la foire d'échantillons de Fès en , d'autres se soumettent pour pouvoir monter sur les chevaux de bois de la foire [ 70 ]!

Le 11 décembre , Lyautey reçoit un télégramme d' Aristide Briand , alors président du Conseil , qui lui propose le poste de ministre de la Guerre.

C'est Philippe Berthelot qui lui a suggéré son nom [ 71 ] , alors que le gouvernement , en butte aux critiques, ne sait plus quelle solution adopter. Il a en outre des doutes sur les capacités de certains de ses collègues et sait que l'appui des politiques lui sera compté avec parcimonie.

Il finit par accepter quand Briand lui propose de faire revenir au Maroc, pour le remplacer, Gouraud, en qui il a toute confiance. Deux mauvaises nouvelles l'attendent: On a par ailleurs choisi de remplacer Joffre par Nivelle , qui a séduit par son optimisme, face à un Pétain plus réservé [ 73 ].

Dès le 23, Lyautey reçoit Nivelle qui lui soumet son plan d'attaque. Il ne dit rien, mais plus tard déclare au colonel Renouard, envoyé par Nivelle: Le 25, il reçoit Joffre, qui parle de démission mais qu'il réussit à calmer de l'amertume de son éviction [ 75 ].

Le 3 janvier, il part pour Rome, assister à une importante conférence interalliée sur le front d'Orient. De même, il va prier à Saint-Pierre pour, confie-t-il à Wladimir d'Ormesson , protester contre la fermeture de l'ambassade de France auprès du Saint-Siège [ 76 ]!

Mais la conférence n'aboutit à rien. Fin janvier, il tente de remédier à l'éparpillement des pouvoirs qu'il a pu constater: Lyautey s'efforce de mettre sur pied un pilotage centralisé de l'administration de la guerre: Contrairement à d'autres, il ne considère pas les problèmes économiques comme secondaires. C'est le 1 er février que Lyautey reçoit rue Saint-Dominique le colonel Renouard, chargé de lui expliquer dans le détail le plan de l' offensive Nivelle.

Cette mémorable entrevue a été décrite par Maurois et reprise par tous les biographes de Lyautey. Ce dernier connaît bien Renouard, qu'il a eu sous ses ordres dans le Sud-Oranais. Qu'est-ce que tu penses, toi, du plan que tu m'apportes? Renouard se raidit et se dérobe. Lyautey le prend aux épaules et le secoue: Alors le masque tombe et Renouard avoue, les larmes aux yeux, qu'il ne croit pas plus que son ministre à ce plan [ 79 ].

Lyautey en arrive même à envisager le renvoi de Nivelle et son remplacement par Foch mais y renonce devant l'opposition de Briand, qui ne veut pas changer d'attelage en cours de route [ 80 ]. En janvier et février, il procède à de nombreuses inspections du front.

Le 28 janvier, il assiste à un exercice de tanks près de Compiègne avec Nivelle et Franchet d'Espèrey. Le soir, il dîne avec le Premier ministre belge, Charles de Broqueville.

Le 17 février, il part pour le front, remettre à Foch la médaille militaire et à Guynemer une décoration anglaise. Il passe rapidement au milieu des ruines de Crévic. Le 23 et le 24, il parcourt le front britannique, rencontre le maréchal Douglas Haig et le Prince de Galles.

Le 26, il est à Calais pour une importante conférence franco-anglaise, en présence de Briand et Lloyd George [ 81 ]. Comme la défection de l'allié russe est de plus en plus évidente, Lyautey reporte ses espoirs sur l'entrée en guerre de l'ami américain, dont il attend beaucoup. Il se fait tenir étroitement au courant par l'importante mission militaire que la France entretient aux États-Unis pour assurer ses approvisionnements, mais aussi par des amis sûrs tels que Max Lazard , qui à chaque retour de voyage lui fait des rapports détaillés [ 82 ].

Ce n'est que le 5 avril, alors qu'il n'est plus ministre, qu'il obtient par des contacts secrets la confirmation d'une entrée en guerre imminente des États-Unis [ 83 ].

Imsges: resultat rencontre saint hubert

resultat rencontre saint hubert

Esprit, 15 septembre , p. Le 6 avril , les présidents rwandais et burundais et le chef d'État major rwandais sont tués dans un attentat visant l'avion présidentiel rwandais. Sur la photo de , on peut voir, debout de gauche à droite:

resultat rencontre saint hubert

Bové et Demelle font des étincelles. Il est très simple:

resultat rencontre saint hubert

En octobrele Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Santiago du Chili a organisé un concours de nouvelles resultat rencontre saint hubert destination des élèves francophones du monde entier, collégiens et lycéens appartenant aux établissements du réseau A. Bruno Naprix a refermé le chapitre des galères. Merci encore pour tout. Nous rencontre yport sommes sentis entre de bonnes mains! Alban Cerisier Entrée libre sur présentation du billet de spectacle. Ce champs est obligatoire Ce resultst n'est pas valide.