Site de rencontres — Wikipédia

Critique de l'islam

site de rencontre gratuit non payant pour seniors

Atelier d'écriture de Février: Il est possible de se désinscrire complétement si vous n'êtes pas satisfait. They convey the meaning better and their rhymed prose is in better meter. Un service de matchmaking mise en relation par affinités peut également être proposé. Sites de rencontres pour homme puma et toy girl: Il est par ailleurs recommandé d'aller uniquement sur les sites réputés afin d'éviter les escroqueries à la carte bancaire réalisées par hameçonnage [ ]. Que demander de plus pour obtenir facilement des rendez-vous en ligne?

Articles les plus récents

Le grammairien spécialiste d'arabe ancien, Muhyiddin al-Darwish, a consacré un ouvrage volumineux à une analyse grammaticale détaillée de l'intégralité du Coran, et expliqué dans un langage fort technique le fonctionnement de la grammaire de l'époque de façon systématique verset par verset. Encore un sujet X fois rebattu sur la St-Valentin Sites de rencontres pour homme puma et toy girl: Ce que l'intégrisme islamique a de cruel, c'est qu'il n'accorde qu'à un seul peuple — les Arabes , le peuple originel de Mahomet — un passé, et des lieux sacrés, des pèlerinages et des cultes terrestres. Le docteur en théologie Suliman ibn Abdal Rahman Al-Hukail soutient dans un de ses ouvrages que l'islam est compatible avec les Droits de l'homme [ 99 ].

Les critiques sont d'ordre philosophique, scientifique, éthique, politique, théologique et historiographique. En général la critique de la religion peut avoir trois origines différentes: La critique peut se cantonner à des écrits ou des discours ou encore prendre la forme de protestation ou un ton humoristique. Les critiques sont souvent négatives mais peuvent aussi être positives. Dans un sens large chaque commentaire du Coran constitue une critique de l'islam dans la mesure où le texte révélé ne se suffit pas à lui-même.

Les réactions des musulmans aux critiques de l'islam sont également variées: Ces réactions ont pu aussi venir de non-musulmans, et ce pour des raisons politiques, intellectuelles, personnelles ou autres.

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article ou de cette section, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page modifier l'article. L'islam en tant que croyance religieuse partage bien des caractéristiques avec les autres religions et philosophies religieuses. Les croyances, mythologies, religions polythéistes et monothéistes ont toujours eu leurs détracteurs ou critiques et cela dès l'Antiquité.

Comme leurs homologues monothéistes, les critiques médiévaux musulmans ont longuement réfléchi et travaillé à réconcilier raison, découvertes et tradition islamique. Pendant les premières années du règne califal, la loi islamique dénommée Charia a permis aux citoyens de pouvoir librement exprimer leurs opinions, leurs critiques et leurs mécontentements contre l'Islam ou l'autorité religieuse active dans la mesure où certains considèrent que l'autorité religieuse se différencie clairement du vrai contenu de l'Islam [ 1 ].

Malgré l'assassinat de deux des plus grands libres penseurs dans le monde musulman, Mansur al-Hallaj et Sohrawardi [ 2 ] qui n'est pas non plus à éloigner des relations conflictuelles avec les savants littéralistes donc par logique plus rigoureux de leur temps, il y a eu de nombreux cas de grands penseurs ou d'hommes renommés en toutes sciences comprises qui sans la moindre, tout du moins, oppression et violence émettre des critiques plus ou moins virulentes contre l'Islam, le Coran et le dogme en particulier [ 3 ] , [ 4 ].

De nombreux penseurs, philosophes, mathématiciens, astronomes arabes ou persans ont exprimé de tout temps des critiques plus ou moins violentes à l'encontre de leur religion et de ses rites, par exemple liste non-exhaustive:.

Les premières critiques contre l'islam sont le fait de païens arabes et de Juifs habitant le sud de l' Arabie , en particulier les tribus juives de Médine qui accusaient Mahomet d'avoir mal cité leurs propres textes sacrés [ 12 ]. Les musulmans répondant que le Coran , en tant que révélation divine, corrige les textes juifs et chrétiens, et que toute différence entre les deux doit donc être comprise comme la preuve d'une altération des textes antérieurs [réf.

Les plus anciennes analyses connues à ce jour provenant de textes non islamiques se trouvent dans les écrits des religions monothéistes du Moyen Âge , tels ceux de Jean Damascène , ou venant de chrétiens originaires de régions comme la Syrie qui tombèrent sous la coupe des premiers califes. La principale critique écrite vient de Jean Damascène: Le Coran et l' Hadith étaient suffisamment familiers à Jean Damascène pour qu'il les cite en arabe.

Mais ce Prophète qui devait être la dernière attente du monde a-t-il été prédit? Quels miracles dit-il lui-même avoir faits? Quel mystère a-t-il enseigné selon sa tradition même? Quelle morale, et quelle félicité?

Il développa de féroces commentaires dans le Dictionnaire philosophique [ citations 1 ]. L'Évangile ne parle, au contraire, que des rapports généraux des hommes avec Dieu et entre eux. Hors de là, il n'enseigne rien et n'oblige à rien croire. Car enfin, que veut-elle? Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. Peut-être le sens nous en échappe-t-il dans les traductions. Un orientalisme humaniste et classique s'est développé à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance, lorsque les explorations commencèrent par exemple Marco Polo.

Ce goût oriental hérite aussi du contact de l'époque des Croisades avec le monde islamique. Il marque l'intérêt de cette époque pour les cultures d'Afrique du Nord, turque et arabe, et l'Empire ottoman. Pierre Loti en , auteur de Aziyadé , témoigne de sa passion et d'une belle histoire d'amour. Victor Hugo en écrit un recueil de poèmes: La conception de l'Islam démarrant d'une hérésie anti-trinitaire se retrouve dans l'analyse historique de John Wansbrough et Gerald Hawting [ 21 ].

Une série de réflexions entre chrétiens et musulmans est discutée avec l'idée, rejetée par les musulmans, que Mahomet fut influencé par un moine nestorien , Bahira. La parole de Mahomet n'est donc pas une révélation divine, le Coran ne serait qu'une retranscription dans la langue arabe de certaines paroles de Jésus, d'usages et de rites plus anciens.

Dans De la dignité de l'islam. Examen et réfutation de quelques thèses de la nouvelle islamophobie chrétienne v. Claude Levi-Strauss dans Tristes Tropiques , publié en , considère l'islam comme rigide et intolérant [ citations 5 ]. De nos jours, les orientalistes européens et américains examinent l'islam d'un point de vue universel et spirituel [ 22 ].

Certains chercheurs essaient de cerner les conditions de formation et la période de la rédaction du texte ou des textes: Ainsi, de nombreux commentateurs du Coran ont voulu reconnaître en Dhû-l-Qarnayn de la sourate 18 , Alexandre le Grand ou Cyrus le Grand [ 32 ] , d'autres personnages historiques ont été repris par les savants musulmans dans le cadre d'une exégèse du Coran [ 33 ] , [ 34 ]. Concernant la composition du Coran par Mahomet, Maxime Rodinson écrit: Toute une élaboration intellectuelle se déroulait parallèlement aux répercussions de son tempérament inné de son histoire personnelle sur le plan nerveux.

Et cette élaboration intellectuelle était d'une rare qualité… Petit à petit, son esprit s'avançait sur une voie qui devait le mener à dépasser l'horizon de son pays et de son temps [ 36 ]. Ses plus beaux poèmes n'ont sans doute jamais été écrits. Il attendait de Dieu des messages dans un sens donné et son attente modelait le verbe qui cherchait, en vain, à se montrer plus fort que lui.

Au-delà des glossalistes chrétiens, il découvrait la démarche des grands prophètes d'Israël [ 38 ]. Le philologue et islamologue Manfred Kropp explique que la langue du Coran aurait été retravaillée par des grammairiens en un texte en arabe populaire qui déjà avait de nombreux emprunts au syriaque [ 39 ]. Selon le traducteur Maurice Gloton et Mahmoud Azab [ notes 1 ] , le Coran comporte certaines irrégularités grammaticales par rapport à la grammaire simplifiée de l'arabe moderne, qui seraient des artéfacts de l'ancienne grammaire arabe de l'époque de Mahomet [ 40 ].

L'absence d'uniformité de lecture due à l'absence de voyelles [réf. Les lectures non autorisées demeureront cependant débattues par les savants musulmans. Quelques lectures ont subsisté à la périphérie de l'empire dont la version dite de Warsh ou Médinoise , la seule encore imprimée, en Afrique de l'Ouest et du Nord-Ouest [ 42 ]. Après Mahomet, ce sera Abu Bakr qui fera rédiger une compilation intégrale officielle à Zayd ibn Thâbit , qui sera conservée chez lui, mais ni diffusée ni multipliée [ 47 ].

D'après certaines traditions musulmanes, le calife Uthman réunira une seconde fois tous les chapitres du Coran en une édition définitive et détruira toutes les autres variantes du Coran, dont certaines variantes figureront dans les livres d'exégèses et de hadith, selon les règles de la transmission des hadiths [ 48 ] , [ 49 ] , [ 50 ].

La tradition situe la mise en forme orthographique du Coran avec les voyelles, la ponctuation et l'usage systématique des points diacritiques sous le règne de Abd al-Malik - , ou un peu plus tard [ 51 ] , [ 52 ]. La tradition rapporte une destruction massive de manuscrits de corans, afin d'homogénéiser les manuscrits sous le califat d' Uthman ibn Affan , et la destruction de la variante d'ibn Mas'ud jusqu'en à Bagdad [ 46 ]. Bukhari rapporte les réticences d' Abdullah ibn Mas'ud sur le canon d'Uthman et ses encouragements aux Irakiens à utiliser sa propre compilation plutôt que le canon d'Uthman composée par Zayd ibn Thâbit [ 53 ] , [ 46 ] , et les plus anciens manuscrits disponibles du Coran remontent à la seconde moitié du premier siècle hégirien d'après les techniques de datation modernes [ 54 ] , [ 55 ] , [ 23 ].

Du côté chiite duodécimain , le livre de Mohammad ibn Yaqub Kolayni? Une affirmation désormais généralement abandonnée par ceux-ci à l'exception de rares réticences dans le désir de se conformer à la version orthodoxe [ 57 ]. Des écrivains contemporains comme Karen Armstrong basent leur critique de Mahomet et de sa religion sur la contestation d'une des idées centrales de l'Islam: Armstrong et d'autres préfèrent parler en de vagues formules de la nature transcendantale des visions et perceptions de Mahomet dès qu'il est question de la nature divine ou non du texte du Coran.

Ces formulations n'en restent pas moins considérées hérétiques par les musulmans pieux, comme le furent, en leur temps, les travaux des chercheurs universitaires sur le problème synoptique ou la quête du Jésus historique par diverses autorités religieuses du christianisme [ 22 ]. Au Moyen Âge, Ibn Khaldun a écrit longuement sur les péripéties de la grammaire, du lexique et de la syntaxe arabes, et de l' i'rab [ 58 ] dans son Muqaddima et décrit comment l'histoire a conduit la langue arabe à la simplification depuis ses origines [ 59 ].

Le grammairien spécialiste d'arabe ancien, Muhyiddin al-Darwish, a consacré un ouvrage volumineux à une analyse grammaticale détaillée de l'intégralité du Coran, et expliqué dans un langage fort technique le fonctionnement de la grammaire de l'époque de façon systématique verset par verset.

Il a également disséqué les usages grammaticaux de l'époque pour tous les points qui semblent être autant d'erreurs grammaticales au regard de l'arabe simplifié, destiné à être enseigné aux non-arabes, à partir du premier siècle hégirien [ 60 ] , [ 59 ].

D'après l'ouvrage confessionnel sunnite Encyclopaedia of Islam [ 61 ] , les traits diacritiques auraient déjà été inventés au temps du Calife Ali ibn Abi Talib , qui a demandé à abu al-Aswad d'écrire un ouvrage sur la grammaire. Celui-ci aurait inventé les voyelles, encore inexistantes dans l'écriture arabe auparavant. Ces voyelles consistant en des traits diacritiques auraient été appliquées dans les manuscrits du Coran de façon systématisée plus tardivement [ 62 ].

Les différences de graphismes entre le Coran rédigé en Warch et celui rédigé en Hafs , témoignent de ce que la finalisation orthographique des versets s'est faite postérieurement à Mahomet. Certains graphismes liés à des flexions casuelles ou encore à la ponctuation ont également été rajoutés sur le texte primitif, une fois inventés, pour permettre aux non initiés la bonne prononciation des versets [ 65 ]. Dans son livre Violence et islam , le poète arabe Adonis considère que la violence est inhérente à l'islam et au Coran, la non-violence ne s'appliquant pas envers les kafirs et les apostats [ note 1 ] , ni envers les femmes [ 66 ] , et constate que l'islam, historiquement et idéologiquement, encourage le saby la prise de captives [ 67 ].

Pour les musulmans Mahomet est le dernier des prophètes venus après Moïse et Jésus , pour transmettre la parole divine. D'après Maxime Rodinson , Mahomet est l'un des prophètes qui influença durablement la marche du monde, l'un de ceux dont l'histoire nous est la plus connue [ notes 2 ]. Cependant au vu de la connaissance scientifique accumulée depuis des siècles il est raisonnable de douter de la véracité de certains de ses propos: Les critiques théologiques de l'islam se concentrent autant sur Mahomet que sur les croyances des musulmans à propos de Dieu.

Ces critiques ne proviennent pas seulement des autres religions monothéistes. Ainsi les différences de rites, d'interprétations entre sunnisme et chiisme sont une parfaite illustration des critiques théologiques de l'islam. À son apogée, la domination islamique est allée jusqu'au nord des péninsules ibérique et grecque, en Afrique noire, au Nord de l'Inde et aux portes de la Chine. L' Église commença à voir en l'Islam une religion et pas seulement une menace militaire.

Les écrits religieux commencèrent alors à décrire l'Islam et Mahomet comme étant inspirés par Satan [ notes 3 ] , l'avant-garde, à savoir l' Antéchrist [réf. D'autres religions, comme l' Hindouisme développèrent des arguments semblables à la suite de la conquête arabe en Inde [réf.

De nos jours, les théologiens font un parallèle entre les attaques contemporaines à l'encontre de l'islam et celles de l'époque médiévale qui culminèrent dans la rhétorique de la Reconquista [réf. Les chrétiens d'Europe sont devenus de plus en plus inquiets par l'expansion de l'empire islamique voir Histoire de la conquête musulmane , Bataille de Yarmouk et voyaient l'Islam comme un fléau militaire [réf. Des auteurs musulmans modernes ont avancé que cette idée, réactualisée au cours des siècles jusqu'à nos jours, a de fait positionné l'Islam en tant qu'Autre par excellence dans la culture judéo-chrétienne, un Autre qui a permis et qui permet à la chrétienté de se définir contre le Judaïsme et le paganisme [réf.

Pour l' encyclopédie catholique de , un ouvrage apologétique produit en pleine Crise moderniste , Mahomet a été inspiré par une compréhension incomplète du Judaïsme, du Christianisme et du Zoroastrisme. La majorité de la communauté musulmane considère le hadith comme une source d'inspiration complémentaire à celle du Coran. Ignaz Goldziher est, au début du XX e , et avec d'autres auteurs comme Henri Lammens et Leone Caetani , le plus connu des critiques des textes des hadiths. Certains universitaires occidentaux qui suivirent ont été tout aussi sceptiques: Dans les années John Wansbrough et ses étudiants Patricia Crone et Michael Cook ont été encore plus loin dans leur rejet de cette tradition en soutenant que le Coran même avait certainement été rassemblé plus tardivement que traditionnellement proclamé [ réf.

Certains par exemple Geert Wilders , à la tête du Parti nationaliste néerlandais, assimilant l'islam a une idéologie fasciste affirment qu'en tant que religion et système légal d'organisation de la société, l'islam ne parvient pas à fournir des valeurs morales acceptables selon les critères modernes [ 73 ]. En réponse, les défenseurs de l'islam ont suggéré:. Concernant l'éthique et le Coran, Toshihiko Izutsu , fait l'hypothèse que le vocabulaire d'une langue donnée reflète, avant tout, les conceptions sémantiques de ceux qui la pratiquent, et prend source dans leur milieu d'existence en fonction des conditions matérielles comme spirituelles qui les entourent.

En partant de ces prémices, l'islamologue japonais fait une lecture sur la fonction éthique du Coran, en soutenant que le Coran qui est considéré par le biais de la foi comme un livre révélé à Mahomet, est d'abord une expression authentique de la façon de penser du Prophète.

Il propose donc une dissection sémantique des mots clés dans le corpus coranique accompagné par la littérature arabe ancienne extra-coranique. Il étudie le vocabulaire du Coran lié aux comportements sociaux. Izutsu souligne le pessimisme Arabe sur la condition humaine et l'encouragement à la solidarité tribale du Coran.

Et constate l'encouragement à des vertus comme la générosité, le courage, la loyauté, la véridicité ou la patience. L'auteur développe son approche en montrant le côté théologique du Coran qui encourage à ces vertus et interdit les comportements opposés en organisant l'humanité comme un groupe fidèle qui s'applique à ces sagesse et destiné au Paradis, et un autre groupe opposé et ingrat qui s'oppose au message et qui est décrit comme voué à l'enfer [ 75 ]. Elle est également présente dans le Coran: Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures.

Car Dieu aime les équitables. D'après Kazimirski , il existe des versets encourageant à l'altruisme dans le Coran [ 76 ]. Le mot altruisme apparait de même dans la version en arabe: Il y a également une matérialisation de cette règle dans le recueil des quarante hadith de al-Nawawi mais elle n'est déclarée valable qu'entre musulmans selon certains [ 78 ].

La majorité des musulmans ont une compréhension plus large du mot Oumma qui met l'accent sur le lien avec l'ensemble des êtres humains en tant qu'enfants d' Adam [ 79 ] , comme cela est formulé dans l'introduction de la convention des droits de l'homme en Islam de l' Association islamique des Droits de l'Homme [ 80 ].

Une critique de Mahomet est le mariage de celui-ci avec une très jeune fille quand il était âgé d'une cinquantaine d'années. Selon plusieurs hadith [ 81 ] , Mahomet aurait épousé Aïcha alors qu'elle aurait eu six ans. Selon certains, un des rapporteurs rawi d'un de ces hadith, Hicham ibn Urwah souffrait de troubles de la mémoire lorsqu'il transmettait les hadiths en Irak. Il aurait transmis ce hadith étant âgé d'une septantaine d'années et souffrant de troubles de mémoire sénile, via Ibrahim ibn Mûsâ ibn Yazîd al Tamîmî abû Ishaq.

Ce hadith aurait été enregistré par Bukhari à Rayy en Iran deux générations plus tard [ 84 ]. Maxime Rodinson aussi émet un doute subtil au sujet de ce hadith [ 85 ]. Certains historiens tendent à mettre en avant la coutume d'un mariage précoce. Ceux et surtout celles qui avaient perdu leur père n'étaient pas toujours bien traités par leurs tuteurs qui abusaient de la situation pour les dépouiller. Il fallait marier au plus vite les veuves et les orphelines musulmanes.

L'historien musulman médiéval Tabari témoigne qu'il s'agissait à l'époque en Arabie, d'une pratique coutumière, et précise que le père de Aïcha cherchait déjà un beau-fils et en avait un autre en vue, mais qu'il refusa de lui donner Aïcha comme celui-ci refusait de devenir musulman. C'est donc après que son père lui eut cherché un époux, que Mahomet épousa finalement Aïcha [ 89 ].

En l'absence de calendrier et registres confirmant les dates de naissances pour cette période en Arabie, les arabes faisant alors des estimations à partir de dates clés et les uns par rapport aux autres [ 91 ]. D'après ses recherches, consistant en des recoupements chronologiques indirects fondés sur les anciens écrits tels que ceux de Tabari , ibn Ishaq ou ibn Kathir , Aicha aurait eu environ 19 ans entre 14 ans et 24 ans lorsqu'elle se maria à Mahomet [ 91 ].

Aicha aurait déjà été fiancée promise à un certain Jobar Ibn Al-Moteam Ibn Oday avant que Mahomet prétendit à la prophétie, vers [ 94 ] , [ 91 ]. Étant accepté qu'elle s'est mariée finalement avec Mahomet vers [ 95 ]. Ruqayyah Maqsood précise enfin qu'Aicha serait décédée à l'âge de 67 ans vers selon la plupart des historiens, il faudrait donc qu'elle soit née vers , et ait eu une vingtaine d'années l'année de son mariage, vers [ 95 ].

Selon Maqsood, Aïcha étant née avant et mariée vers , elle ne pouvait donc pas avoir consommé le mariage à l'âge de neuf ans, mais plutôt vers dix-neuf ans. Mahomet devait à ce moment être âgé d'une cinquantaine d'années [ 96 ] , [ 95 ]. Dans l'ouvrage de Vidiadhar Surajprasad Naipaul , Jusqu'au bout de la foi excursions islamiques chez les peuples convertis , l'écrivain dresse un portrait de l'islam dans le contexte des pays non arabes convertis à l'islam, en prenant des exemples concrets, comme celui des musulmans pakistanais ou indonésiens:.

Ce que l'intégrisme islamique a de cruel, c'est qu'il n'accorde qu'à un seul peuple — les Arabes , le peuple originel de Mahomet — un passé, et des lieux sacrés, des pèlerinages et des cultes terrestres. Ces lieux sacrés arabes doivent être les lieux sacrés de tous les peuples convertis. A charge pour ces derniers de se dépouiller de leur propre histoire. Des peuples convertis n'est exigée que la foi la plus pure si une telle chose est accessible: De toutes les formes d' impérialisme , c'est la plus intransigeante.

Dans sa biographie sur Mahomet , Maxime Rodinson fait une analyse contextuelle des réformes législatives et sociales de Mahomet, et souligne que celui-ci a fait des réformes concernant la condition féminine, l'esclavage, et la sécurité en général [ 97 ]. Après une étude contextualisée de ces réformes pour cette époque-là, Rodinson conclut: Elle répondait bien aux nécessités particulières de la petite communauté médinoise en voie d'extension.

Elle sauvegardait la sécurité de l'individu et protégeait certaines catégories particulièrement exposées. En général, la tendance existante à l'individualisme était encouragé, sans que le système tribal soit abandonné. Surtout au milieu de l'océan des coutumes imposées par la tradition et l'opinion publique apparaissaient des éléments d'un véritable droit des prescriptions en principe nettement formulées et valables pour tous.

Le docteur en théologie Suliman ibn Abdal Rahman Al-Hukail soutient dans un de ses ouvrages que l'islam est compatible avec les Droits de l'homme [ 99 ]. Selon Yadh ben Achour [ ] , la charia n'est pas inerte et immuable: Des recherches ont été conduites par le Réseau international de solidarité WMUML en sur les lois dites islamiques fiqh ou dénommées à tort charia [ ]. Les variances d'un pays à l'autre sont considérables et même contradictoires et bien souvent ces lois sont basées sur la tradition et la coutume.

Le terme charia est utilisé par les autorités religieuses ou gouvernementales dans les pays musulmans afin de leur donner une soi-disant légitimité religieuse mais avant tout pour établir, réétablir ou renforcer le patriarcat de la société [ ] , [ ]. Robert Spencer estime que ce ne sont pas uniquement les extrémistes islamistes qui prônent la violence mais bien l'islam en lui-même, celle-ci étant implicite dans le texte coranique.

Selon lui et bien que l'islam ne prône pas explicitement le jihad militaire [réf. D'après lui, l'acceptation des Droits de l'Homme et donc un rapprochement pacifique vers le monde occidental demandent un rejet des valeurs traditionnelles de l'islam comme le jihad , la dhimmitude ou la charia [ 73 ] de la part des musulmans. De nombreux colloques se sont tenus en Égypte, en Arabie saoudite et ailleurs, qui condamnent les attentats suicides , l'agression physique des personnes civiles et les attentats du 11 septembre , du 11 mars , de Riyad , du 7 juillet etc, comme contraires à l'islam [ ] , [ ] ,.

La ligue arabe composée des intellectuels, hommes politiques et religieux du monde arabo-musulman lutte durement contre les déviants terroristes, comme en témoignent notamment la rédaction de la Convention arabe contre le terrorisme [ ] , et la mise en place et la ratification par 57 États de Déclaration du Caire sur les droits de l'homme en Islam [ ].

Théoriquement, le suicide et a fortiori les attentats-suicides , sont interdits en islam. Plusieurs sourates du Coran condamnent explicitement le suicide. On voit ceux qui sont pressés de vous voir le samedi soir ou en cam sur msn pour une chaude soirée! Out, je leur réponds je ne suis pas faite pour toi! Sur tous les sites, y a à boire et à manger. Alors c'est vrai, on rencontre peu d'hommes qui en valent la peine et après il faut que le courant passe des deux côtés!

Encore moins fréquent mais possible! Coucou, Je suis sur tiilt et adopteunmec mais payant au bout d'un moment pour les hommes..

Après un site de rencontre reste un site de rencontres. C'est les inscrits qui donnent une image négative ou positive du site.. Zouzou, il y a vraiment beaucoup de sites de rencontre, un peu de tout et n'importe quoi, des sites déserts, des endroit pointu pour une communauté très spécifique, tout dépend de ton "profil" et de ce que tu cherches comme rencontres. Pour du très sérieux genre direct le mariage, le crédit, la maison et les mouflets passes par les sites de rencontre par affinités edarling, Parship Tu peux te référer aux avis laissés par d'autres internautes pour te faire ton idée avant.

Perso j'aime bien AdopteUnMec avis ici , on a beau critiquer, c'est le moins prise de tête. Pour du gratuit pas évident, je t'aurais bien conseillé POF que tu as testé et pas aimé qui malgré tout reste "le meilleur" dans le genre.

Le problème du gratuit c'est d'un la pub généralement omniprésente et de deux le peu d'investissement des membres beaucoup de gens qui s'inscrivent juste pour voir, curieux et badauds assez inintéressant. Bon courage dans ta recherche. Je pense que le mieux, c'est d'essayer. On ne perd pas vraiment grand chose à s'inscrire sur plusieurs sites, et voir en fonction de l'ambiance, du design, des réponses Et comme partout en amour, que ça soit en réel ou en virtuel, il faut surtout beaucoup de chance!

Moi j'avais un compte sur Adopte, mais j'ai arrêté depuis que c'est payant. Depuis, je ne fais que des rencontres réelles direct, sorties entre amis, dîners entre célibataires, etc.

Pour ça, j'utilise OVS ou Meetserious. C'est vrai qu'à part "Salut cava? Moi j'ai été longtemps sur Badoo. C'est vrai qu'il y a des cas, mais j'ai aussi pu faire des rencontres sympa! Un gros mélange, après à toi de faire le tri. Sinon il y'a Jookiz aussi. Ils ont une fonctionnalité original ou tu peux faire des rencontres mais à plusieurs, je trouve plutôt pas mal pour les gens qui n'ose pas faire des rencontres en solo ou ceux qui recherchent juste des amis!

Bon courage en tout cas! Yo, de bonnes points de vue.. Un très bon site gratuit, très bien fait dans sa conception et dans son ergonomie, c'est OKcupid. Le "soucis", c'est que c'est un site américain.

Cependant il y a de nombreux français et très nombreux européens. Je suis d'accord, moi qui suis un homme, je me rend compte que ce n'est pas facile non plus pour nous de trouver la perle rare sur internet.

Moi je vais sur pvdial. La belle-famille La famille Maternité: Actu Café Culture Le livre qui a changé votre vie France: Atelier d'écriture de Février: Merci ;- Message cité 2 fois. Afficher plus Afficher moins Et la baisse du dollar???

Imsges: site de rencontre gratuit non payant pour seniors

site de rencontre gratuit non payant pour seniors

Il marque l'intérêt de cette époque pour les cultures d'Afrique du Nord, turque et arabe, et l'Empire ottoman. Tendances Voyage City guide:

site de rencontre gratuit non payant pour seniors

Le mariage est cependant également mis en avant sur des sites de rencontre avec une femme d'Europe de l'Est PrivetVIP. En réponse, les défenseurs de l'islam ont suggéré:. La seconde moitié des années est marquée par deux tendances:

site de rencontre gratuit non payant pour seniors

Needs and Moods Le 21 mars Aussi, le Coran est le seul texte qui dit "Mariez vous à une seule" et ceci si le mari n'est pas juste avec ses 2, 3 ou 4 femmes, c'est-à-dire qu'il ne doit pas y avoir une quelconque rencontres russie ubifrance dans ses agissements. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. Avez vous des adresses? Sur les autres projets Wikimedia: