UGC Ciné Cité Strasbourg: programmation et horaires

UGC Ciné Cité Strasbourg

une rencontre ugc

Ni juge ni soumise 1h39min. Drame de Maurice Pialat. Mais si Ricky est un poids plume, il est surtout très têtu! Lors de la cérémonie de remise de la Palme d'or décernée à son film La Vie d'Adèle présenté en compétition au Festival de Cannes , Abdellatif Kechiche déclare:. Excellente critique vu les brûlot infâmes que je suis en train de lire.

Films projetés

Les municipaux, ces héros. Abdellatif Kechiche décide ensuite de passer derrière la caméra. La traite européenne a été le dernier à se mettre en place et c'est celle qui a dure le moins longtemps. Certains passages émouvant mon mis les larmes aux yeux. Il s'agit du premier film à costume et d'époque de son auteur, dans un contexte dérangeant face aux traitements faits au personnage. Carte Atout Voir aux 1e séances du mat.

Jocelyn, homme d'affaire en pleine réussite, égoïste et misogyne, lassé d'être lui-même, se retrouve malgré lui à séduire une jeune et jolie femme en se faisant passer pour un handicapé. Jusqu'au jour où elle lui présente sa soeur elle-même handicapée Lara Croft, 21 ans, n'a ni projet, ni ambition: Et même si elle est inscrite à la fac, elle va rarement en cours.

Fille d'un explorateur excentrique porté disparu depuis sept ans, cette jeune femme rebelle et indépendante refuse de reprendre l'empire de son père. Convaincue qu'il n'est pas mort, elle se décide un jour, sur un coup de tête, à résoudre l'énigme de sa disparition. Tournant le dos à sa vie londonienne, Lara met le cap sur la destination où son père a été vu pour la dernière fois: Mais le voyage se révèle des plus périlleux: Les enjeux sont désormais considérables pour la jeune femme.

Car si elle survit, elle pourra alors prétendre au titre de "Tomb Raider". Sortie en salles le 07 Mars Elle se réfugie dans les livres, persuadée que la vie y est L'année d'après, il écrit un scénario, centré autour de son professeur, qui a motivé une classe à réussir un concours imaginaire.

Durant son année de terminale, il contacte Marie-Castille Mention-Schaar, dont il a vu le film Ma première fois, pour lui demander de lire son scénario, dont le titre provisoire était Le Vrai Combat1. La réalisatrice propose de revenir au concours réel et coécrit avec lui le scénario définitif2.

Ainsi, dans la version finale plus proche de la réalité, la professeure d'histoire incarnée par Ariane Ascaride s'inspire d'Anne Anglès, qui exerce réellement au lycée Léon Blum de Créteil[réf. Ce film est en lui même un témoignage de ce qu'il a vécu avec ses camarades de classe. Le reste, le film le raconte mieux que moi.

Basé sur une histoire vraie, ce film m'a fait replonger dans mes années lycée puisque j'ai participé à un projet similaire en terminal.

Un projet qui nous avait d'ailleurs conduits jusqu'à Auschwitz. Bref, pour parler précisément du film, je l'ai trouvé bien fait et intéressant autant sur la forme avec ce style documentaire que sur le fond avec une histoire assez touchante. C'est un film plein de bon sentiment et qui se veut sincère, c'est parfois un peu facile dans le traitement voir idéaliste puisqu'il n'y a aucune difficulté qui vient contrarier l'histoire, mais ce n'est gênant puisqu'il était surtout question de raconter une véritable histoire.

Ce film ne m'intéresse que pour une seule raison, il se passe dans mon ancien lycée, j'étais en classe de cinéma audio-visuel à Léon Blum. Je n'ai jamais entendu parler de cette histoire par contre, ça a du se passer après que je quitte le lycée. Et bien comme j'ai dit je vais regarder le film avant de trop m'avancer, mais déjà en regardant la bande annonce c'est bien ce qui ressort implicitement, on voit bien des protagonistes noirs qui représentent cela historiquement l'esclavage de leurs ancêtres qui n'en font aucunement mention, ils s'inclinent juste devant une autre souffrance sans même mentionner la leur, ce qui implicitement montre bien qu'on cherche à mettre au premier plan une souffrance plutôt qu'une autre.

Ce qui me chagrine encore plus c'est qu'on ai instrumentalisé de jeunes acteurs noirs dans cette production sans même qu'il ne s'en aperçoivent. Alors je vois venir qu'on me parle de Ahmed Dramé acteur, scénariste et écrivain, aurait-il pu faire tout ça et rencontrer le même succès suite à une promotion sous la barrière "grosse production" en traitant d'un autre sujet?

Comme la traite des noirs pendant l'esclavage par exemple? Salut juste une question, est-il clairement dit à ces jeunes que la souffrance de l'esclavagisme noir est plus éprouvante que la Shoah? Génial un film ou apprends à des jeunes noirs que la souffrance de leurs ancêtres par rapport à l'esclavage est sans égal par rapport à la Shoa, franchement il fallait y penser, voir des noirs s'incliner devant cette idée et en faire la promotion ça me donne la gerbe personnellement.

Je vais au moins regarder ce film je voulais juste donner mon ressenti avant de me lancer, je reviendrai par la suite, en espérant sincèrement que la question de l'esclavage soit traitée au moins par respect ça me paraître juste insultant pour eux que aucuns des jeunes noirs du films ne fassent le parallèle au cours d'une discussion avec la souffrance de leurs ancêtres, dans tous les cas même si c'est fait ça passera forcément au second plan.

Ce film est un pur chef d'oeuvre. Certains passages émouvant mon mis les larmes aux yeux. Voir l'évolution de la classe est touchante et émouvante, je conseille ce film pour qui veut un bon film sur la banlieue ou la seconde guerre mondiale. Une grosse daube ce film On croit aller voir un film sur la jeunesse des banlieues, leurs problématiques propres, leurs difficultés et on se retrouve à chialer sur la shoah C'est une manipulation abjecte Ces jeunes méritaient qu'on s'intéresse à eux, à leur vie en banlieue et pas être happés et les éclipsés derrière des crimes du passé avec lequel ils ont rien à voir!

Ce film m'a énervé, je suis partie avant la fin, vraiment niais, faux et malhonnête. Quant au passage où on qualifiait le massacre des Palestiniens non pas comme un génocide mais juste comme "un massacre" On croit aller voir un film sur la jeunesse des banlieues et leur problématique propre et on se retrouve à chialer sur la shoah.

Un trés beau film et émouvant. Tres beau film, très émouvant. Interprétation remarquable de tous les jeunes. A voir et à recommander dans les écoles Je n'ai pas compris la scène d'introduction du film, quand la fille vient chercher son attestation de réussite du bac et qu'elle ne veut pas enlever son foulard, je ne vois pas très bien le rapport avec le reste du film.

On n'a pas du voir le même film. Faux argument qui ne veut plus rien dire. Et même si c'est tiré d'une histoire vraie ici c'est largement enjolivé.

Musique tire larmes non mais scène tire larmes oui. Après chacun son avis mais c'est ce que je n'ai pas aimé dans le film. N oublie pas que les élèves sont joué par des amateurs.

Tu as raison fait l autruche et va voir le film de abd al malik qui parle de ce que tu voulais voir. Excellente critique vu les brûlot infâmes que je suis en train de lire.

Euh ce film parle de tolérance non? Euh c est une histoire vraie. Le scénariste n est autre que un des élèves ayant eu ce prof Euh ça parle des enfants de la shoah alors soit tu as pas vu le film sois tu n y a rien compris! Ils préfèrent revenir sur le passé et faire des amalgames en proférant des accusations injustes sur un pays tout entier. Ce qu'en dit un grand quotidien: Les élèves apprendront simplement à détester Pétain,Laval et tous les collabos que furent les Français pendant l'occupation.

Pas un mot des Français de toutes les origines, qui ont protégé des juifs au péril de leur propre vie.

Feraient mieux de se concentrer sur les événements actuels qui, triste ironie du sort, ont opposé un cruel démenti. Les antisémites sont toujours là mais ils ne sont plus les mêmes. Ensuite, nous sommes en démocratieet chacun donne sa version ou son commentairenon?? Excellent, les éducateurs gauchistes emmenent voir de la propagande sioniste aux lycéens Putain, la génération sacrifiée.

Ton commentaire m'a donné la diarrhée. Là deux choses, le contenu des programmes et la mémoire des déportés, ensuite, les choses actuelles et qui sont en cours, c'est des fois dur d'en parler, de dire son avis, de ne pas être banni pour ou autre, du coup, en faisant des films, personne ne veut les financer et les étudier et ensuite, ça déclencherait des bombes!!

C'est beau et bouleversant et la réalisatrice me fait tout le temps pleurer à la fin de ses films Que ce soit pour "Bowling" ou ce film "les héritiers". C'est la sensibilité d'une femmeet aussi le thème. Le projet, c'est pas malle sujet et autre, ça crée déjà de l'émotion et aussi de leur dire que même en étant en banlieue sensible ou difficile, ils ont en eux un potentiel et peuvent trouver une issue et saisir leur chance.

Bof Bof, un film ou tout est prévisible, remplit de clichés sur les classes STMG, le film essaye de faire passer une émotion, si elle ne prend pas vous le trouverez niais au possible! Au lycée on m'a dit "demain sortie au cinéma voir "Les héritiers" ", on nous a lu le synopsis et montré la BA, et je me suis dit "Mais ça a l'air tellement nul! Bon, c'est déjà mieux que d'avoir cours Au dessus c'est le soleil Il y a un côté un peu folk-rock-déjanté.

Je me suis entraîné en écoutant la version originale, juste pour avoir la mélodie. Mais cela a participé de faire un personnage de Roi Louie totalement différent du dessin-animé.

On dirait un peu un mafieux, un gangster. Walken a très bien fait ça et je me suis collé à ses basques. Les animaux du film ne sont pas stylisés comme des êtres humains. En fait, ils sont humains dans leur façon de parler mais pas dans leurs traits, ils ont juste quelques expressions. Comment vous avez réagi quand on vous a proposé de jouer ces animaux? Oui, on se sent plus libre. Je ne peux pas parler avec cette voix là dans un film par exemple!

Et donc, il ne faut pas rater cette opportunité. Tout le monde connaît les paroles de cette chanson, elle est universelle. Il vaut mieux mettre un petit pagne, ça protège.

Imsges: une rencontre ugc

une rencontre ugc

Tres beau film, très émouvant. Mais si Ricky est un poids plume, il est surtout très têtu!

une rencontre ugc

Date de reprise 25 juin C'est beau et bouleversant et la réalisatrice me fait tout le temps pleurer à la fin de ses films La Ch'tite famille 1h47min.

une rencontre ugc

Abdellatif Kechichesur Wikimedia Commons. Et si les une rencontre ugc de un, comme vous dites, ne font pas de film? Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer Dans les années une rencontre ugc, l'été d'un adolescent de quinze ans. Western de Scott Cooper. Espaces de noms Article Discussion. Abdellatif Kechiche avait toutefois musique bo une rencontre à deux reprises d'être décoré par le régime Ben Alien [ 29 ] puis à nouveau en [ 30 ].